L’Observatoire : la folie des Non-Fungible Tokens

Le 04 mars 2021, par Agathe Albi-Gervy

Ces dernière semaines, un nouvel élément est venu ébranler les pratiques traditionnelles du marché de l’art : les NFT. Ces Non-Fungible Tokens sont des clés digitales qui permettent, en accompagnant la vente d’une œuvre d’art digitale, de prouver sa propriété.

Beeple (b. 1981), Everydays: the First 5000 Days. © Christie’s

La vogue des NFT évolue parallèlement à celle des cryptomonnaies, acceptées pour la première fois comme moyen de paiement d’une œuvre d’art par Christie’s, pour une création numérique de l’artiste Beeple, proposée en ligne jusqu’au 11 mars. Mise à prix à 100 $, elle est évaluée, à l’heure où cet article est rédigé, à 3 M$. Le 19 février, le GIF Nyan Cat a été vendu avec un NFT par son créateur, Chris Torres, pour 300 Ether, soit 561 000 $. La même semaine, le designer Andrés Reisinger a vendu dix de ses meubles virtuels pour le prix record de 450 000 $, en dix minutes seulement, sur le site de Nifty Gateway. Toutes ces ventes sont vérifiées par des NFT. Bulle spéculative ou véritable tournant dans le marché : l’avenir le dira.

Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne