L’Observatoire : la Chine en difficulté

Le 22 octobre 2020, par Agathe Albi-Gervy

Le marché de l’art chinois a largement subi la crise sanitaire : comme le rappelle Artprice, les ventes aux enchères hongkongaises ont été suspendues jusqu’au mois de juillet, tandis que, sur le continent, elles n’ont repris qu’en août.

 

Finalement, le marché chinois a été stoppé net pendant plus de six mois. Si, en 2019, les ventes dites «Fine Art» ont rapporté 4 Mrd$ en Chine, seuls 22 % de ce montant ont été atteints depuis le début de l’année. Ces performances vont peut-être impacter la place qu’occupe la Chine dans les ventes globales de Fine Art – le pays a enregistré l’an dernier 31 % du produit de ventes mondial dans ce secteur. L’art contemporain peut représenter un levier de poids pour sa croissance : en 2000, les artistes vivants ne représentaient que 4 % de la valeur du marché de l’art local, contre 25 % aujourd’hui.

Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne