L’Observatoire : Face au Covid-19, art : 1, luxe : 0

Le 12 mars 2020, par Agathe Albi-Gervy

Si le marché de l’art et celui de la mode sont souvent mis en parallèle, ils subissent bien différemment le Covid-19...

 

Si le marché de l’art et celui de la mode sont souvent mis en parallèle, ils subissent bien différemment le Covid-19. Selon l’étude de Savigny Luxury Index rapportée par Artnet, le chiffre d’affaires des dix-sept plus grandes marques de luxe mondiales s’est effondré de 7,1 % en février – à son niveau le plus bas depuis huit ans. Une autre étude publiée le 24 février par Business of Fashion prévoit une chute de 34 ou 35 Md$ dans ce secteur en 2020, pour n’atteindre que 335 Md$. En comparaison, le marché de l’art pèse 64,1 Md$ mais il pourrait mieux s’en tirer, car les chefs-d’œuvre rencontreront toujours un collectionneur motivé, et les acteurs du milieu ne comptent pas autant que le luxe sur les chaînes d’approvisionnement en Chine –selon l’OMC, 30 % des vêtements de la planète y sont fabriqués. La plus grande difficulté touchera certainement galeries et artistes qui, face au trou béant laissé par les annulations de foires printanières, devront malgré tout provisionner suffisamment pour payer leurs loyers.

Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne