L’Observatoire : embellie sur le marché de Richter

Le 10 septembre 2020, par Agathe Albi-Gervy

Après une petite baisse de régime significative, le marché de Gerhard Richter semble se remettre sur pied.

 

Après une petite baisse de régime, le marché de Gerhard Richter semble se remettre sur pied. C’est en tout cas ce qu’a observé le site Artnet, pour lequel il existerait même un certain nombre de «sous-marchés» liés au peintre allemand (né en 1932). L’année 2015 – marquant sa grande rétrospective à la Tate Modern – a vu les prix de ses toiles atteindre des niveaux très agressifs, culminant avec la vente d’une Abstraktes Bild de 1986 à 30,4 M£ chez Sotheby’s Londres en février 2015. Une performance qui a constitué un point de rupture forçant les prix à ralentir, accusant une chute de 20 % en moyenne. Aujourd’hui, sa cote s’est renforcée. Le 2 juillet dernier, une œuvre de 1994 a été adjugée chez Phillips New York, au niveau de son estimation haute, à 3,7  M$. La demande est particulièrement forte en ce qui concerne les œuvres abstraites du début des années 1980, de dimensions petites ou moyennes, pour un budget avoisinant les 10 M$.

Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne