L’Observatoire : ce que les galeries peuvent apprendre des clients en ligne

Le 11 mars 2021, par Agathe Albi-Gervy

Pour mesurer le potentiel du marché digital, Tefaf a sollicité l’analyse de la consultante en stratégie berlinoise Kerstin Gold, fondatrice du think tank Artpreneur.io et corédactrice de l’étude Art+Tech Report 2020, bientôt publiée.

Maria Lassnig, Tefaf Viewing Rooms

Il en ressort que les clients dits « online », en majorité déjà familiers du e-commerce, ont des attentes particulièrement élevées en termes de vitesse et de sécurité des transactions, de transparence de prix, de livraisons et retours de marchandises et de services après-vente. 66 % des collectionneurs interrogés souhaitent un contact en direct avec la galerie, que ce soit par tchat (24 % favorisent cette option) ou appel vidéo (25 %). Le processus menant à l’achat est de plus en plus hybride : la plupart des clients survolent d’abord les réseaux sociaux, cherchent les prix en ligne, vont voir – idéalement – l’œuvre physiquement, puis commandent en ligne, parfois même sur leurs smartphones.

Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne