Gazette Drouot logo print

L’Europe et la Chine de Qianlong

Publié le , par Sophie Reyssat
Vente le 05 avril 2022 - 14:00 (CEST) - Hôtel des ventes, 164 bis, avenue Charles-de-Gaulle - 92200 Neuilly-sur-Seine

Le syncrétisme sera au rendez-vous de ce nouvel opus Aristophil, avec un rare album de gouaches sur vélin.

École chinoise du XVIIIe siècle, album de 26 gouaches sur vélin représentant des... L’Europe et la Chine de Qianlong
École chinoise du XVIIIe siècle, album de 26 gouaches sur vélin représentant des scènes bibliques et historiques, bordure en gaufre d’argent repoussé à décor géométrique, couverture et dos en bois recouvert d’un tissu de soie jaune à décor de svastika et de rochers parmi les vagues, 42 30 cm.
Estimation : 40 000/60 000 
Adjugé : 45 500 €

Cet étonnant album sera l’une des pièces phares de la première partie de la 47e vente Aristophil (voir l'article Aristophil : en immersion dans la vie créative des auteurs et des artistes de la Gazette n° 12, page 15), consacrée aux dessins, peintures et estampes. À considérer les sujets de ses gouaches, inspirés de gravures illustrant des thèmes mythologiques et bibliques typiquement européens, on pourrait croire l’ouvrage réalisé en Occident. Certaines ont été exécutées d’après la série «Icones Biblicae», réalisée en 1625-1630 par un célèbre graveur suisse à l’œuvre largement diffusée, Matthäus Merian (1593-1650). Il a ainsi illustré une bible traduite en allemand par Martin Luther, en 1545, connue sous le nom de «Bible de Merian». À observer les gouaches de plus près, on remarque cependant les physionomies sinisantes de certains personnages dont les yeux s’étirent en amande, et le parti pris éminemment décoratif des coloris, parfois en désaccord avec le sujet représenté. Une riche palette de joyeux tons vifs anime ainsi de roses, de bleus et de verts éclatants la scène tragique montrant le corps d’Holopherne décapité par Judith… Pour le plaisir des yeux, les gouaches composent un luxueux album dont la couverture est un indice concernant sa provenance. Elle s’orne d’un emblème bouddhique, le svastika – synonyme de «bon augure» en sanskrit et dont la multiplication signifie l’abondance – et de solides rochers émergeant de vagues changeantes pour symboliser les forces complémentaires de l’univers régi par le yin et le yang. Elle est en soie jaune, une couleur associée au centre et à la terre, et dont Qianlong (1736-1795) réserva l’usage à l’empereur, à l’impératrice et aux premières concubines, dans une ordonnance de 1759 fixant l’étiquette de la cour. Il semble donc que cet album ait pu être commandé à un artiste chinois par Qianlong, dont on connaît l’intérêt pour l’art européen…

mardi 05 avril 2022 - 14:00 (CEST) - Live
Hôtel des ventes, 164 bis, avenue Charles-de-Gaulle - 92200 Neuilly-sur-Seine
Aguttes , Les Collections Aristophil
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne