Gazette Drouot logo print

L’essor du marché de l’art coréen

Le 16 décembre 2021, par Vanessa Schmitz-Grucker

Le succès de la KIAF 2021 (Korea International Art Fair) n’est sans doute pas dû au hasard.

L’essor du marché de l’art coréen
Galerie Thaddaeus Ropac à Séoul.

Avec 88 000 visiteurs en octobre dernier pour son 20e anniversaire, la foire a vu ses entrées bondir de 7 % par rapport à 2019, et ses ventes doubler (environ 48 M€ contre 23 M€ en 2019). Le phénomène n’a pas échappé aux galeries étrangères, qui affluent massivement à Séoul. Perrotin, Pace, Lehmann Maupin, König Galerie et Thaddaeus Roppac y ont déjà une antenne, Gladstone et Two Palms l’envisagent. Il faut dire que les remous politiques à Hong Kong ont poussé les marchands à chercher une autre destination d’envergure internationale en Asie, échappant à la censure de la « Grande Chine ». La popularité de Séoul doit aussi beaucoup aux Millennials, 51 % de visiteurs de la KIAF ayant moins de 30 ans, des amateurs de NFT qui ont également porté la culture populaire sud-coréenne sur la scène mondiale, avec des références comme Squid Game sur Netflix ou encore Damwon, anciens champions mondiaux en e-sport.

Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne