L’érotisme selon Rodin

Le 19 mars 2020, par Claire Papon
 

Estimée à 8 000/10 000 €, cette Femme étendue et s’étirant (25 32,8 cm) appartient à la série des «Psychés» d’Auguste Rodin (1840-1917). Si l’artiste réalise quelques sculptures sur ce thème – Psyché transportée par la Chimène, Zéphyr et Psyché… –, il le représente plus volontiers par le dessin, de 1890 à sa mort. Le trait est rapide, l’inspiration souvent érotique. Telle cette jeune personne, renversée en arrière, montrant son sexe, une œuvre exécutée vers 1902, dont l’approximation des contours révèle la spontanéité de la saisie du modèle. Cette feuille réalisée au graphite, à l’estompe et à l’aquarelle sur papier vélin filigrané est présentée samedi 28 mars, en salle 14 à Drouot par Art Valorem (cabinet Maket, expert). AVIS : VENTE REPORTÉE