Gazette Drouot logo print

L’élégance d'une commode à l’italienne

Publié le , par Caroline Legrand
Vente le 08 octobre 2022 - 14:00 (CEST) - 12-14, rue Peyronnet - 33800 Bordeaux

Les ébénistes transalpins ont réalisé leur propre interprétation du mobilier Régence et Louis XV. Inventivité et fantaisie règnent sur leurs créations, où les incrustations d’ivoire sont les bienvenues.

Italie du Nord, première moitié du XVIIIe siècle. Commode en palissandre incrusté... L’élégance d'une commode à l’italienne
Italie du Nord, première moitié du XVIIIe siècle. Commode en palissandre incrusté d’ivoire, 91,5 130 62,5 cm. 
Estimation : 15 000/20 000 


Ouvrant à deux tiroirs, cette commode de la première moitié du XVIIIe présente des formes galbées qu’épouse à merveille un décor d’ivoire se détachant du fond de palissandre sombre, lointain souvenir des cabinets imités de l’Orient, dont la mode envahit l’Italie dès le XVIe siècle. Sur chaque panneau, des scènes animées sont encadrées de frises de fleurs et de feuillages. Sur les côtés, deux hommes distingués se tiennent devant une balustrade, l’un tenant une canne et une guitare, l’autre avec une épée à la taille ; en façade, deux cavaliers et un chien semblent partir au combat, sabres au clair ; enfin, sur le plateau, de chaque côté des sculptures, deux soldats protègent une jeune femme à cheval. Probablement réalisé à Turin, ce meuble appartient à un ensemble de créations réalisées dans l’entourage d’ébénistes du début du XVIIIe siècle influencés par les modèles français, Régence et Louis XV, en tête desquels on peut citer Pietro Piffetti, Luigi Prinotto, Ludovico De Rossi et Giuseppe Maria Galbiati. Certains exemples sont conservés au Pavillon de la chasse de Stupinigi, près de Turin. Ces artisans travaillaient essentiellement pour la cour de Savoie, et notamment pour Charles-Emmanuel III (1701-1773). Dessinant eux-mêmes leurs meubles, ils imaginèrent des formes et des décors d’une élégante et originale fantaisie.

Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne