L’administration Trump a encore frappé

Le 18 octobre 2019, par Agathe Albi-Gervy
© alex brandon/AP

Au nouveau chapitre de la guerre commerciale opposant les États-Unis à ses concurrents étrangers figure la décision, effective dès le 18 octobre grâce à l’aval donné par l’Organisation mondiale du commerce, pour taxer à 25 % une série de produits européens importés sur le sol américain, incluant aussi bien le fromage italien que du matériel imprimé en provenance d’Allemagne et du Royaume-Uni. Problème : le matériel en question englobe les livres, lithographies et photographies créés dans les vingt dernières années… Que les coûts de cette nouvelle taxe soient imputés au vendeur ou à l’acheteur, nul doute que les galeries et maisons de ventes étrangères en souffriront. Comme l’explique le média Art News, la raison de cette punition est à chercher du côté de la bataille menée depuis quinze ans par les États-Unis et l’Union européenne pour protéger respectivement Boeing et Airbus, et les accusations, de part et d’autre, de non-respect des accords commerciaux.

Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne