Gazette Drouot logo print

L’abstraction, revue et corrigée au Centre Pompidou

Publié le , par Virginie Huet

Au Centre Pompidou, une exposition fleuve redonne toute leur place aux artistes femmes ayant œuvré à la conquête et l’épanouissement de l’art abstrait. Un choix dense et salutaire.

Vera Pagava (1907-1988), La Grande Ville, 1959. © Association culturelle Vera Pagava... L’abstraction, revue et corrigée au Centre Pompidou
Vera Pagava (1907-1988), La Grande Ville, 1959.
© Association culturelle Vera Pagava © Centre Pompidou, MNAM-CCI / Georges Meguerditchian/Dist. RMN-GP

 
Où étaient-elles passées, ces cent  dix «artistes femmes» dont les noms et visages, peu connus, recouvrent le mur d’entrée  ? À  la trappe, éclipsées par leurs pendants masculins qu’il serait, au contraire, inutile de citer. Longtemps négligée voire allègrement passée sous silence, leur contribution active à l’abstraction est enfin considérée avec l’attention méritée dans une exposition-somme au titre affirmatif et, à dessein, au présent. Pour l’occasion – trop belle, trop rare –, la commissaire Christine Macel, assistée de Karolina…
Ce contenu est réservé aux abonnés
Il vous reste 85% à lire.
Pour découvrir la suite, Abonnez-vous
Gazette Drouot logo
Déja abonné ?
Identifiez-vous