Karin Papaz

Le 04 novembre 2016, par La Gazette Drouot
Karin Papaz

Ce qui a déclenché votre vocation ?
J’ai toujours baigné dans le monde de l’art car mon père, Jean Papaz, était artiste peintre. J’éprouve ainsi une grande tendresse pour les artistes tant émergents que reconnus, pour la sensibilité qu’ils extériorisent dans leur art que je fais découvrir avec passion.

Mais si tout était à refaire, vous seriez…
Je serais galeriste, pour le partage de l’art, pour le bien que l’art apporte dans une vie.

Votre dernier coup de cœur ?
Les œuvres de Speedy Graphito, dont le talent éclate dans beaucoup de disciplines artistiques et témoigne de manière positive de l’humanité.

L’artiste/l’objet d’art que vous aimeriez présenter ?
Les dessins, fondement de l’art, que les artistes réalisent avant leurs œuvres définitives.

La phrase professionnelle que vous répétez souvent ?
Je suis une marchande d’art qui réagit aux coups de cœur, de l’artiste et de son travail. La valeur d’une œuvre d’art se situe dans l’émotion qu’elle apporte et le désir qu’elle suscite.

Votre dernier temps fort ?/Vos projets ?
Du 15 novembre au 10 décembre, l’exposition des peintures d’Hélène Legrand, artiste dont le travail à la tempera sublime la nature,et des sculptures féeriques en cristal
de Baccarat de Gilles Chabrier.

Galerie Vanaura Carrés Saint-Louis 24, rue Royale, 78000 Versailles tél. : 01 39 24 03 44,
www.galerie-vanaura.com
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne