Gazette Drouot logo print

Joan de Borgonya, un nordiste à la cour d’Aragon

Publié le , par Agathe Albi-Gervy
Vente le 01 décembre 2022 - 19:00 (CET) - Conde de Salvatierra, 8 - 08006 Barcelone

Inédite en salle des ventes, cette Nativité est un exemple majeur de la peinture catalane de la Renaissance, pourtant exécutée par un artiste né à Strasbourg.

Joan de Borgonya (vers 1465-1525/1526), Natividad (La Nativité), huile sur panneau... Joan de Borgonya, un nordiste à la cour d’Aragon
Joan de Borgonya (vers 1465-1525/1526), Natividad (La Nativité), huile sur panneau de chêne, vers 1485-1505, 129 91 cm.
Estimation : 180 000/200 000 

Ce panneau fait sa toute première apparition aux enchères. Il a été acquis par son propriétaire actuel auprès de la galerie madrilène Ana Chiclana, où il est repéré par le professeur Alberto Velasco Gonzàlez, spécialiste de la peinture catalane des XIVe-XVIe siècles, rattaché à l’Université de Lérida. Ce dernier confirme alors son attribution à Joan de Borgonya : une haute valeur patrimoniale qui incite le gouvernement espagnol à le classer bien d’intérêt culturel (BIC), interdisant de fait sa sortie du territoire. Ce fragment de retable illustrant la Nativité est un bel exemple de la production picturale de la Couronne d’Aragon à la Renaissance, dont Joan de Borgonya est l’un des plus grands représentants en Catalogne. Peintre d’origine alsacienne né à Strasbourg autour de 1465, il est actif à Valence puis à Barcelone. Bien documenté, son travail est connu par plusieurs retables majeurs exécutés pour des églises catalanes, dont ceux de sainte Ursule et de saint Félix – conservés au musée d’art de Gérone –, ainsi que par le chœur de la cathédrale de Barcelone, dont il a participé à la décoration. La richesse iconographique et un traitement particulier de la perspective caractérisent son style. Ici, le paysage fluvial développé au-dessus des architectures signe la patte du maître nordiste. La forêt de colonnes, entables et pilastres tronqués forme un labyrinthe visant à guider le regard vers l’arrière-plan. Un exercice habile et efficace qui captive l’attention du spectateur et l’invite à observer les nombreux détails picturaux. On retrouve le même schéma dans la Vierge et l’Annonciation du musée national d’art de Catalogne. Ces deux œuvres sont peintes sur chêne, tout comme la présente Nativité ; un élément loin d’être anodin pour confirmer son attribution, le chêne étant un matériau utilisé dans les écoles du Nord. Le peintre devait se sentir à l’aise avec ce support, continuant de l’utiliser après son départ pour Valence, où il résidera entre la fin du XVe et les années 1508-1509, avant de s’installer à Barcelone.

Art religieux
jeudi 01 décembre 2022 - 19:00 (CET) - Live
Conde de Salvatierra, 8 - 08006 Barcelone
La Suite Subastas
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne