Jim Dine, Pinocchio

Le 15 juin 2021, par Harry Kampianne
Jim Dine (né en 1935), extrait du portfolio Pinocchio, 2006, lithographie, éditions Steidl, impression atelier Michael Woolworth.
© Musée des beaux-arts de Caen 

Pinocchio et Jim Dine, c’est une longue histoire d’amour, depuis l’âge de 6 ans : un dessin animé de prédilection sur lequel son interprétation artistique allait prendre corps en 1997 dans plusieurs de ses œuvres. En 2008, il présentait galerie Templon une farandole de sculptures peinturlurées du célèbre pantin. Le portfolio Pinocchio, montré actuellement dans son intégralité au musée des beaux-arts de Caen, a été offert par l’artiste après l’exposition que lui a consacrée l’institution en 2007. L’accrochage, quasiment bord cadre sur un fond bleu fuchsia, peut surprendre. Le visiteur, plongé au cœur d’un open space, aura tout loisir de visualiser en un coup d’œil circulaire l’enfilade des trente-six chapitres du texte original, illustrés par autant d’estampes et dans lesquels sont greffés les en-têtes : «Un choix, souligne la commissaire Caroline Joubert, qui permet au visiteur de mieux s’en imprégner.» Mais ne nous y trompons pas. Sous cette apparente sobriété quasi rigoriste, le style et la touche fulgurante de l’Américain n’en sont pas pour autant estompés. Il intègre parfaitement la violence de l’histoire dans chacun de ses traits, de ses couleurs, lui-même s’autoportraiturant en Geppetto, créateur, dans le roman de Carlo Collodi (1881), de cette marionnette en bois désobéissante et menteuse dont le vœu le plus cher est de devenir un petit garçon en chair et en os : une métaphore, selon Jim Dine, de la création artistique. Un regret toutefois pour les amateurs de sa peinture écorchée et anarchique : pas un seul de ses tableaux anciennement consacrés au pantin ne vient rompre le long fleuve tranquille de ce magnifique portfolio.

Musée des beaux-arts,
Le Château, Caen (14), tél. : 02 
31 30 47 90
 
Jusqu’au 5 septembre 2021.
mba.caen.fr
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne