Jetta Jones, collectionneuse militante

Le 13 mai 2021, par Vanessa Schmitz-Grucker

Philanthrope américaine et collectionneuse d’art, Jetta Jones est décédée à l’âge de 95 ans à Los Angeles, où elle s’était installée en 2013.

© Courtney Moore

Quittant alors sa maison de Hyde Park, à Chicago, pour la cité des anges, elle avait fait don à l’Art Institute de plusieurs objets de sa collection, dont une arme de cérémonie africaine, un masque africain et une peinture de l’artiste Africobra Nelson Stevens. Elle fut la première femme afro-américaine membre du conseil d’administration de l’Art Institute of Chicago, et avant cela, la seule de sa promotion à la faculté de droit de Yale. Avocate de formation, elle a milité aux côtés d’Harold Washington pendant sa campagne électorale, avant de rejoindre son cabinet. Soixante ans durant, Jetta Jones aura occupé de nombreux postes importants dans la ville de Chicago. Outre le comité consultatif de l’Art Institute, elle a siégé aux conseils des femmes de l’Université de Chicago et de l’Université Northwestern, ainsi qu’au conseil d’administration de la Lincoln Park Zoological Society. Selon Teri Edelstein, ancienne directrice adjointe de l’Art Institute, Jetta Jones a joué un rôle majeur dans le rassemblement des membres de la communauté afro-américaine pour créer le Leadership Advisory Committee, chargé de promouvoir le travail de ses artistes.

Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne