Jean-Marie Tissandié

Le 17 janvier 2019, par La Gazette Drouot
Jean-Marie Tissandié

Décédé le 18 décembre dernier, Jean-Marie Tissandié collaborait à l’OVV Collin du Bocage depuis sa création, en 2002. Amateur d’objets d’art, le commissaire-priseur l’était tout autant des équidés  enfant, il rêvait de devenir vétérinaire… Aussi avait-il eu plaisir à tenir le marteau rythmant toutes les enchères d’Osarus depuis la naissance de cette étude du Sud-Ouest exclusivement dédiée aux chevaux. Son directeur général, Emmanuel Viaud, lui a rendu cet hommage : «Il nous a accompagnés depuis 2008 et jusqu’à la dernière vente Osarus, à Maisons-Laffitte, cette année. Il a toujours été là pour donner les bonnes directions. Ce n’était pas un professionnel du monde hippique, mais il s’intéressait à tout. C’était un homme très instruit et cela a toujours été un plaisir de travailler avec lui. […] Il avait la fibre animale, cela lui plaisait. Il était aussi copropriétaire d’une pouliche. Il avait un vrai intérêt et était très impliqué. Nous avons une grosse pensée pour lui et sa famille». Juriste de formation, Jean-Marie Tissandié intègre vers 1970 l’étude Couturier-Nicolay en tant que clerc, pour y être commissaire-priseur après l’obtention de son titre, en 1983. À partir de 2002, il partagera son expertise entre de nombreuses études régionales, notamment Martin du Nord, Loisillon à Compiègne, Robin à Granville et Brioult à Vernon.

Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne