Gazette Drouot logo print

Incunables et impressions du XVIe siècle

Publié le , par Caroline Legrand

C’est assez rare pour être souligné : dans cette vente, aucun des ouvrages présentés n’est postérieur à 1600 ! La dispersion de cette bibliothèque privée permettra ainsi d’admirer près de 330 livres datés entre 1472 et 1600, dont 21 incunables et 300 volumes imprimés et illustrés de la Renaissance. Certains affichent un...

Incunables et impressions du XVIe siècle
Johannes Meder, Quadragesimale novum ditum… De filio prodigo, Bâle, Michel Furter, 1495.
Estimation : 8 000/10 000 

C’est assez rare pour être souligné : dans cette vente, aucun des ouvrages présentés n’est postérieur à 1600 ! La dispersion de cette bibliothèque privée permettra ainsi d’admirer près de 330 livres datés entre 1472 et 1600, dont 21 incunables et 300 volumes imprimés et illustrés de la Renaissance. Certains affichent un pedigree d’exception, à l’image des deux tomes de l’édition originale des Essais de Montaigne – publiés à Bordeaux en 1580, chez Millanges –, issus de la bibliothèque Philippe Zoumaroff (20 000/40 000 €). C’est au vicaire de Lyon Jean-Baptiste Marduel (1699-1787) qu’a appartenu le Recueil ou Croniques des hystoires des royaulmes d’Austrasie, de Symphorien Champier, une édition princeps publiée à Lyon le 10 mars 1510 contenant un traité de chevalerie, orné de 34 bois des plus instructifs (8 000/10 000 €). Présenté avec sa reliure monastique originelle, un exemplaire de l’édition originale de Quadragesimale novum editum... De filio prodigo, du franciscain Johannez Meder, impressionnera par ses 18 bois à pleine page, influencés par Albrecht Dürer, qui était en apprentissage à Bâle à la même époque. Ces images illustrent les 50 sermons de Meder consacrés à la parabole du Fils prodigue. La conclusion reviendra à la gent féminine, avec un ouvrage anonyme rare – seul un autre exemplaire, incomplet et conservé à la BnF, est connu à ce jour. Le Garant des dames, soubz la protecion dhonneur, contre les calumniateurs de noblesse féminine, publié à Lyon vers 1525 par Olivier Arnoullet, renvoie à la querelle du Roman de la rose, dans laquelle la femme de lettres Christine de Pizan, au début du XVe siècle, dénonce la haine des femmes qu’elle perçoit dans le texte de Jean de Meung (4 000/6 000 €). Du féminisme avant l’heure !

jeudi 28 mars 2019 - 14:30 (CET) - Live
70, rue Vendôme - 69006 Lyon
De Baecque et Associés
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne