Gazette Drouot logo print

Horlogerie et ébénisterie : les trésors de Tilloloy

Publié le , par Philippe Dufour
Vente le 02 novembre 2019 - 10:00 (CET) - Château de Tilloloy, route de Dancourt - 80700 Tilloloy

Une pendule portique d’après un modèle de l’horloger Antide Janvier et du mobilier signé émaillaient cette vente.

Pendule portique squelette, XIXe siècle, d’après un modèle d’Antide Janvier (1751-1835),... Horlogerie et ébénisterie : les trésors de Tilloloy
Pendule portique squelette, XIXe siècle, d’après un modèle d’Antide Janvier (1751-1835), bronze doré, 52 30 12 cm.
Adjugé : 38 125 

De ce beau programme se détachait en premier lieu une pendule portique (52 x 30 x 12 cm), réalisée d’après un modèle de l’horloger Antide Janvier, cher au roi Louis XVI (voir l'article Du mobilier XVIIIe à la porcelaine chinoise de la Gazette n° 36, page 113) ; en bronze doré, à deux colonnes surmontées de quatre cadrans circulaires émaillés indiquant les heures, les jours, les semaines et les mois, elle repose sur une base rectangulaire à absides en marbre noir, sur six pieds toupie. Cet exemplaire datant du XIXe siècle a de plus l’avantage de combiner les types «portique» et «squelette» ; et il devait être apprécié à hauteur de 38 125 €. Sensiblement de la même période, car exécuté sous le premier Empire (et ayant appartenu à un maréchal napoléonien), un très imposant lustre en cristal de Baccarat (h. 120, diam. 140 cm) scintillait pour 31 875 € ; précisons qu’il compte vingt-quatre bras de lumière, à monture en bronze ciselé, et à dorure au mercure d’origine. Tout aussi gracieux, un groupe en bronze animé de trois putti joueurs, doté d’une patine brune du XIXe siècle (63 43 43 cm), attirait 17 250 €. Côté ameublement, un rare cabinet à deux corps italien (238 175 52 cm), du même siècle, attribué à Ferdinando Pogliani, enregistrait 18 125 €. L’ébéniste milanais (1832-1899) s’est illustré par de spectaculaires créations de style néo-Renaissance, où comme ici interviennent bois noirci, décor d’arabesques en os, et médaillons de pierres dures. Retour en France, à l’époque de Louis XVI, avec une commode (83 129 57 cm), attribuée à Martin Ohneberg, reçu maître le 7 juillet 1773. En marqueterie de bois précieux, elle ouvre en façade par deux grands tiroirs sans traverse à décor de fleurs et pots à feu, surmontés de trois tiroirs en ceinture à décor géométrique… Autant d’attraits qui lui valaient 12 875 €. Enfin, noblesse oblige, une table à gibier à quatre faces d’époque Régence, en chêne sculpté d’une coquille, et à dessus de marbre rouge royal de Belgique (76 154 x 80 cm), se hissait à 11 250 €.

Italie, XIXe siècle. Attribué à Ferdinando Pogliani, cabinet à deux corps, 63 x 43 x 43 cm. Adjugé : 18 125 €
Italie, XIXe siècle. Attribué à Ferdinando Pogliani, cabinet à deux corps, 63 43 43 cm.
Adjugé : 18 125 
samedi 02 novembre 2019 - 10:00 (CET) - Live
Château de Tilloloy, route de Dancourt - 80700 Tilloloy
Hôtel des Ventes de Chantilly Oise enchères
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne