Gazette Drouot logo print

Histoire du royaume de Norvège

Publié le , par Anne Doridou-Heim
Vente le 04 décembre 2018 - 14:00 (CET) - Salle 12 - Hôtel Drouot - 75009

L’ancienne collection J. comprenait un grand nombre de monnaies en argent et, une fois n’est pas coutume, ce métal a battu l’or ! La surprise venait de Norvège. Après quatre siècles sous la souveraineté de son voisin, le Danemark, le royaume s’agite et souhaite retrouver son indépendance. Cela ne se passera pas exactement...

Royaume de Norvège, Charles XIV (1818-1844), specie daler, argent, 1825. Adjugé :... Histoire du royaume de Norvège
Royaume de Norvège, Charles XIV (1818-1844), specie daler, argent, 1825.
Adjugé : 71 224 €

L’ancienne collection J. comprenait un grand nombre de monnaies en argent et, une fois n’est pas coutume, ce métal a battu l’or ! La surprise venait de Norvège. Après quatre siècles sous la souveraineté de son voisin, le Danemark, le royaume s’agite et souhaite retrouver son indépendance. Cela ne se passera pas exactement comme il le souhaite. Si, à la paix de Kiel du 14 janvier 1814, la Norvège se sépare du Danemark, c’est pour mieux retrouver la Suède, offerte à l’ancien maréchal de Napoléon Jean-Baptiste Bernadotte, devenu roi sous le nom de Charles XIV (1818-1844). Monnaie est aussitôt frappée au profil bouclé de ce nouveau souverain, et notamment le specie daler. Un spécimen de 1825, une année non répertoriée, a excité l’intérêt de deux Norvégiens avant que l’un ne l’emporte finalement à 71 224 €, un record absolu bien sûr. Si l’or d’un aureus du règne de Brutus (mort en 42 av. J.-C.) ne le menait pas aussi haut, il grimpait tout de même jusqu’à 55 260 €. La monnaie, présentant un buste lauré et voilé de femme à l’avers et une hache accompagnée d’un vase de sacrifice au revers, provenait des frappes lors des campagnes romaines de Macédoine ou d’Asie Mineure.

mardi 04 décembre 2018 - 14:00 (CET) - Live
Salle 12 - Hôtel Drouot - 75009
Libert Damien
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne