Herman Daled, l’art conceptuel en deuil

Le 19 novembre 2020, par Agathe Albi-Gervy

L’immense collectionneur belge d’art contemporain est décédé le 8 novembre, à 90 ans.

© Joachim Olender, "La Collection qui n'existait pas", 2014

Radiologue de profession, formé auprès du prix Nobel Albert Claude, Herman Daled a beaucoup fait, depuis Bruxelles, pour l’art conceptuel. Il a notamment contribué à la reconnaissance du travail de Daniel Buren. Entre le milieu des années 1960 et 1978, date de leur séparation, son épouse Nicole Daled-Verstraeten et lui-même ont accumulé des œuvres signées Richard Long, Niele Toroni, Marcel Broodthaers ou Vito Acconci, le tout d’une qualité telle que le MoMA acquiert une partie de la collection en 2011. Quelques mois auparavant, elle avait fait sensation à la Haus der Kunst de Munich, où elle était exposée. Au-delà des œuvres, la collection Daled est précieuse par le fonds d’archives qu’elle recèle. La documentation était pour Herman Daled fondamentale. Lui-même a publié plusieurs ouvrages d’artistes, tels que celui de Buren, Rebondissements, en 1977. C’est principalement auprès de leurs auteurs, plus que par l’intermédiaire de galeries ou de maisons de ventes, que le «collecteur», comme il aimait à se définir, trouvait ses trésors. Au seul Broodthaers, il achète ainsi pas moins de 80 œuvres.

Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne