Guerre(s) chez Ceysson & Bénétière

On 21 January 2020, by Alain Quemin
Vue de l’exposition «Guerre(s) à la galerie Ceysson & Bénétière de Paris, en 2019-2020.
Photo Adrien Mole, courtesy Ceysson & Bénétière

Bien que les expositions monographiques y soient souvent la règle, certaines galeries d’art contemporain en organisent aussi sur des thèmes, comme Ceysson & Bénétière, qui en a même confié le commissariat à l’expert Philippe Bouchet pour réunir un ensemble d’œuvres autour de la guerre. Comme point de départ, un buste d’homme en armure d’Aubin Vouet, frère de Simon, très beau tableau du XVIIe siècle, trône en majesté à l’entrée. Il fait pendant à la célèbre Origine de la guerre d’ORLAN, détournant l’iconique huile sur toile de Courbet. Les œuvres des artistes de la galerie – Pierre Buraglio, Louis Cane, Franck Chalendard, Noël Dolla ou encore Claude Viallat – sont mêlées à celles de Jacques Callot, Pablo Picasso, André Masson, Otto Dix, Zoran Music, Germaine Richier ou, pour la période la plus contemporaine, de Vladimir Velickovic, Clément Cogitore ou Guillaume Bresson – dont on remarque notamment une très belle esquisse. Si, comme l’indique le titre, le propos est centré sur la guerre elle-même, il s’élargit à ses conséquences avec les cimetières ou les mutilés, mais aussi à ses prolongements actuels à travers les violences urbaines. L’accrochage, tout à la fois aéré sur les cimaises et très dense par les ensembles composés, manque quelque peu de lisibilité pour identifier les œuvres elles-mêmes. Il permet toutefois de redécouvrir les volumes des lieux et, par son ambition comme son contenu, est néanmoins une réussite.

Galerie Ceysson & Bénétière,
23, rue du 
Renard, Paris IVe, tél. : 01 42 77 08 22.
Jusqu’au 1er février 2020.
www.ceyssonbenetiere.com
Welcome La Drouot Gazette offers you 4 Articles.
You still have 3 article(s) left to read.
I subscribe