Galerie Jousse Entreprise : Philippe Starck, les années 80

Le 29 septembre 2020, par Oscar Duboÿ
© Adrien Dirand/Galerie jousse entreprise

On avait remarqué depuis un moment que les années 1980 revenaient à la mode… Mais encore fallait-il savoir distinguer le bon du mauvais de cette décennie fulgurante. Un défi qui n’a pas intimidé la galerie Jousse Entreprise au moment de sélectionner quelques rares pépites dans la production pourtant très fertile de Philippe Starck – dix mille créations à ce jour, paraît-il –, accompagnées de pièces plus récentes. Ce sont plus largement les étapes-clés qui sont à l’honneur, celles qui ont marqué aussi bien la carrière du designer que l’esprit d’un public qui ne jurait que par lui – son dernier hôtel, son nouveau restaurant ou le prochain objet culte. Savamment déployées dans un décor en noir et blanc, les icônes se cachent derrière une très belle table Illusion de 1991 placée à l’entrée, avec ce plateau en verre qui paraît presque coulé sur la structure. Une petite idée du génie de Starck aussitôt corroborée par un impressionnant dressing mobile pour les showrooms Hugo Boss, et une série d’assises qui remontent le temps des grandes adresses «starckiennes» : un ensemble pour le Kong à Paris, deux rares prototypes de la chaise pour le café Mystique à Tokyo et inévitablement un prototype de celle du Royalton à New York, hôtel mythique qui donna en 1988 un coup de vieux à tous les autres palaces. Un véritable bond dans le futur pour l’époque… comme le restent encore aujour-d’hui la plupart des projets de Starck, fidèles à son esprit subversif et à sa ligne radicale.

Galerie Jousse Entreprise,
18, rue de Seine, Paris 
VIe, tél. : 01 53 82 13 60.
Jusqu’au 10 octobre 2020.
www.jousse-entreprise.com
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne