Frédéric Bazille par lui-même

Le 10 juin 2021, par Christophe Provot
 

Pièce maîtresse de cette première partie de vente consacrée à la succession Frédéric Bazille, à Bruxelles le jeudi 17 juin (Cornette de Saint Cyr OVV), son Autoportrait en chemise (46 x 38 cm), daté vers 1870, étonne par l’air serein qu’affiche le jeune peintre. Tombé au champ d’honneur l’année même où fut réalisée cette toile, âgé seulement de 29 ans, Bazille aura connu une carrière d’à peine sept ans. Des années riches en émulation artistique cependant, puisqu’il eut la chance de côtoyer très tôt Monet, Renoir et Sisley, de voir son talent reconnu par Zola et d’autres critiques importants, et de naître dans le milieu aisé de la bourgeoisie montpelliéraine le protégeant du besoin. On connaît peu d’autoportraits de Bazille, et celui-ci diffère par son plan très rapproché, le blanc de la chemise contrastant avec le fond indistinct, laissant une impression d’inachevé.
Estimation : €300 000/500 000

Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne