facebook
Gazette Drouot logo print

Fred Lanzenberg, homme de cœur et esprit libre

Le 26 mai 2021, par Vanessa Schmitz-Grucker

C’est un galeriste singulier qui nous a quittés le 6 mai dernier : Fred Lanzenberg est décédé à l’âge de 87 ans, et cela faisait plus de cinquante ans qu’il tenait porte ouverte à Bruxelles.

Fred Lanzenberg, homme de cœur et esprit libre
© Mu-inthecity sur youtube

Né à Paris en 1933, il avait suivi des études d’art, d’abord à l’académie Julian, puis aux Beaux-Arts et enfin aux Arts-Déco. C’est à cette époque qu’il s’était lié d’amitié avec Erró, César ou encore Raysse, des artistes qu’il exposera par la suite. Avant de fonder sa propre galerie, il travailla auprès de maisons de décoration, notamment chez Henri Samuel, son oncle, puis chez Ramsey. En 1966, il se lance en ouvrant une boutique d’antiquités au Sablon, qu’il nomme «Rive gauche». En 1971, il inaugure, avenue Louise, la galerie qui porte son nom avec une exposition d’artistes pop soutenue par Ileana Sonnabend. Cinq ans plus tard, il s’installe avenue des Klauwaerts, à Ixelles, où il s’intéresse, entre autres, aux nouveaux réalistes et à la scène française. Il présente ses coups de cœur à la Fiac de 1979 à 2004. Perçu comme un galeriste à l’ancienne, fidèle à ses artistes, grand amateur de peinture et notamment de paysages, Fred Lanzenberg était décrit de tous comme un homme libre et de cœur.

Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne