facebook
Gazette Drouot logo print

France musique : la pêche aux perles

Le 13 juillet 2018, par Vincent Noce

Les vacances ont interrompu le programme matinal de France Musique. L’occasion de rendre hommage à notre radio nationale. Rien de plus parlant, nous semble-t-il, que des extraits prélevés au fil d’une semaine ouverte par un inoubliable questionnement : «Est-ce que Bach est une icône populaire ?» Au jeune violoniste Daniel…

France musique : la pêche aux perles
 

Les vacances ont interrompu le programme matinal de France Musique. L’occasion de rendre hommage à notre radio nationale. Rien de plus parlant, nous semble-t-il, que des extraits prélevés au fil d’une semaine ouverte par un inoubliable questionnement : «Est-ce que Bach est une icône populaire ?» Au jeune violoniste Daniel Lozakovich : «Comment est-ce que vous percevez cette image de virtuose que vous avez ? Vous êtes d’accord avec cela ? Comment vous vous décririez comme personne ? On écoute votre premier choix… Pourquoi vous avez choisi cet extrait-là ? [Puis son second choix] Une musique qui vous marque tout particulièrement ? Mais pourquoi celui-là ?» Au ténor Cyril Auvity : «Est-ce que cela vous parle, une musique qui élève ? […] Orphée, c’est toujours le même personnage?» [Des tout premiers opéras de Monteverdi jusqu’à Philip Glass, en passant par Gluck, Offenbach, Liszt, Milhaud, Stravinsky, Schaeffer et Henry, etc.] À Sergei Nakariakov, 41ans: «On vous donne le surnom de Paganini de la trompette, c’est impressionnant… c’est une responsabilité ? Encore aujourd’hui ? [Il donne des masterclasses] Vous suivez cette jeune génération ? [On écoute son choix musical] Et vous avez reconnu ce son ? Qu’est-ce que cette musique évoque comme ressenti ? Ce concerto que Chostakovitch définissait comme le reflet d’une époque héroïque et pleine de joie de vivre, époque qu’il a vécue évidemment.» [Il s’agit du concerto n° 1, composé en 1933 à la fin de trois années d’une famine provoquée par Staline, qui a fait plus de six millions de morts.] À la mezzo Nora Gubisch, 47 ans : «Est-ce que vous continuez à travailler votre son ? Est-ce que cela se travaille encore ? »  À Geneviève Laurenceau, qui insère des chants d’oiseaux dans son interprétation des Scènes de la forêt de Schumann : «Ce qui nous entoure, la nature, influence aussi votre jeu, j’imagine ?»
François-Xavier Roth s'entendait demander : « En tant que chef d’orchestre, il faut prendre soin de ses musiciens ? »
À Esa-Pekka Salonen, qui présente la soirée du 50e anniversaire du Festival de Saint-Denis avec le Philharmonia de Londres, dont il est le chef depuis dix ans : «C’est l’orchestre que vous connaissez le mieux ? Pour le concert du soir, c’est vous qui avez choisi cette œuvre-là ? On va écouter votre premier choix […], c’est vous qui avez choisi cette version ?» À Sarah et Deborah Nemtanu. «Deux violonistes, ca vous fait quoi de jouer ensemble ? il y a un sentiment particulier ? «Un allégro pour donner la pêche… C’était votre choix ?» Sur France Musique, en cette aube prometteuse, chaque jour renouvelée, Martha Argerich est «maagnifique», une «immense soliste», le trio «merveilleusement fait», l’orchestre «prestigieux», Teodor Currentzis «terrrrrible», la Finlande «une terre de légendes et de musique» et le hautbois «charmant». Il y a un an, à la même époque, «la fougueuse Isabelle Faust interprétait le terrrrible rondo de Mozart», l’antienne de l’Avent était déjà «maaagnifique» et la version de la sonate de Schubert «suuublime, vraiment sublime». Et François-Xavier Roth s’entendait demander : «En tant que chef d’orchestre, il faut prendre soin de ses musiciens ?» [Merci de cocher les questions auxquelles il serait possible de répondre par la négative.] Un conseil, pour avoir quelque chance d’accéder à ce créneau : adopter la fausse naïveté en toutes circonstances, découper la musique en tranches et miettes, jusqu’à des extraits de moins de deux minutes, si possible des allégros (qui ont la pêche). Merci le service public! Et bonnes vacances!

Les propos publiés dans cette page n’engagent que leur auteur.

Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne