facebook
Gazette Drouot logo print

Foujita par lui-même

Le 11 mars 2021, par Anne Doridou-Heim

Un autoportrait de Léonard Tsuguharu Foujita de la collection Jacques et Claude Rohault de Fleury.

Foujita par lui-même
© Fondation Foujita / Adagp, Paris 2021

Au XVIIe siècle, Rembrandt scrute son visage à tous les âges de la vie, à la fin du XIXe, on se souvient tous de l’émouvant Autoportrait à l’oreille bandée de Van Gogh, et pour le XXe siècle, on s’arrêtera sur ceux de Léonard Tsuguharu Foujita (1886-1968). Peintre des femmes et des chats, le Japonais de Montparnasse a souvent fixé ses traits d’un crayon sûr et immédiatement reconnaissable – même sans son petit félin ! Celui-ci, rehaussé d’aquarelle (27,5 21,9 cm), présenté chez Gros & Delettrez le 3 mars à Drouot (cabinet Chanoit), accroché auparavant dans l’hôtel particulier de Jacques et Claude Rohault de Fleury, était reçu à 27 300 €.

mercredi 03 mars 2021 - 13:30 - Live
Salle 10 - Hôtel Drouot - 75009
Gros & Delettrez
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne