Fondation Maeght : Joan Miró. Au-delà de la peinture

Le 10 septembre 2019, par Annick Colonna-Césari
Joan Miró (1893-1983), Le Lettré - rouge, 1969, lithographie sur toile contrecollée sur chiffon de Mandeure. Photo Claude Germain/Archives Fondation Maeght.
© Successió Miró, Adagp Paris, 2019

Retrouver Miró (1893-1983) à la fondation Maeght n’a rien d’étonnant. Le peintre avait tissé une solide amitié avec Aimé Maeght, son créateur, depuis 1948 précisément, date à laquelle ce dernier était devenu son marchand. Et à Saint-Paul-de-Vence, le Catalan est même un peu «chez lui» : il fait partie des artistes qui ont participé à la conception du lieu en installant dans le jardin son fameux Labyrinthe, jalonné de sculptures. Hommage est rendu aujourd’hui à son exceptionnelle œuvre graphique. C’est la fréquentation des poètes qui l’avait amené à se lancer dans l’aventure. Il expérimente toutes sortes de procédés, le pochoir dès 1927, puis l’eau-forte, la pointe-sèche, l’aquatinte, la taille-douce et la lithographie. Et quand Adrien Maeght, fils d’Aimé, ouvre l’imprimerie ARTE en 1964, l’artiste poussera encore plus loin ses recherches. Afin d’illustrer la richesse de cette création, la fondation a puisé dans ses collections et déployé quelque 200 pièces, maquettes à la gouache ou à l’encre de Chine, plaques de cuivre, gravures, affiches, lithographies originales, livres de bibliophilie. Comment ne pas s’émerveiller devant l’inventivité du peintre ? Dans ses compositions, il introduit, sur le principe du collage, des supports inhabituels, tels du papier journal ou des patrons de couture, insère souvent des empreintes d’objets insolites et, mieux que quiconque, sait combiner formes, signes et couleurs. On ressort de l’exposition en pensant, à l’instar de Miró, qu’une «belle gravure peut être aussi belle que le plus beau des tableaux». Frustré néanmoins, faute d’informations permettant de comprendre véritablement techniques et processus de fabrication. Reste à acheter le catalogue…

Fondation Maeght,
623, chemin des Gardettes, Saint-Paul-de-Vence, tél. 
: 04 93 32 81 63. 
Jusqu’au 17 novembre 2019.
www.fondation-maeght.com
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne