Gazette Drouot logo print

Fine Arts Paris : une 3e édition enrichie

Publié le , par Agathe Albi-Gervy

Pour sa troisième année au Carrousel du Louvre, ce salon s’ouvre désormais à d’autres spécialités, telles que la tapisserie, la céramique ou l’archéologie.

  Fine Arts Paris : une 3e édition enrichie
 

Pour la troisième année consécutive, le Salon parisien des beaux-arts revient au Carrousel du Louvre, du 13 au 17 novembre ; renforçant son ambition, il s’ouvre désormais à d’autres spécialités, telles que la tapisserie, la céramique ou l’archéologie. Sur les quarante-six exposants prévus, dix y participeront pour la première fois : les galeries Gilgamesh (Paris) et Cahn International (Bâle) pour l’archéologie, la galerie Sismann (Paris) pour la sculpture ancienne, Chiale Fine Art (Turin, Bruxelles) pour l’art ancien, Rafael Valls (Londres), Charles Beddington (Londres) et Giovanni Sarti (Paris) pour les maîtres anciens, et enfin, représentant l’art moderne, les enseignes Toninelli Art Moderne (Monaco) et Tamenaga (Paris, Tokyo). Elles viennent rejoindre des officines qu’elles ont l’habitude de côtoyer dans les allées du Salon du dessin ou des grandes foires internationales, à l’image des parisiennes Didier Aaron, Berès, Brame & Lorenceau, Canesso, Xavier Eeckhout, Jacques Leegenhoek, Mendès, Steinitz, Talabardon & Gautier, Tarantino, Terrades et l’Univers du bronze, mais aussi de la new-yorkaise Jill Newhouse, la zurichoise Cuellar-Nathan et la madrilène José de la Mano. Au-delà même du Carrousel, où la Piscine de Roubaix est invitée à présenter quelques-uns de ses chefs-d’œuvre, l’événement se prolonge en un parcours hors-les-murs dessinant une véritable «Semaine des beaux-arts», laquelle permettra aux visiteurs d’accéder gratuitement à certaines collections inédites, comme celle d’Émile Hermès, à plusieurs expositions mettant actuellement à l’honneur de grands collectionneurs, tels Alvaro Saieh et Ana Guzmán, au musée Jacquemart-André, ou David Weisman et Jacqueline Michel au musée de Montmartre. Des visites exclusives d’institutions ou de lieux insolites inviteront par ailleurs les visiteurs à pousser les portes du Cabinet d’arts graphiques des Beaux-Arts de Paris, du musée de la Vie romantique, du château de Chantilly ou du musée Condé.

Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne