Gazette Drouot logo print

Film : Ricardo et la peinture de Barbet Schroeder

Publié le , par Camille Larbey

Le film est dédié au galeriste parisien Karl Flinker (1923 - 1991), que Barbet Schroeder considérait comme son « père spirituel » et qui lui présenta Ricardo Cavallo.

© Les films du Losange Film : Ricardo et la peinture de Barbet Schroeder
© Les films du Losange
Décidément, la mode est au « film de cinéaste sur son ami artiste ». Assiste-t-on à la naissance d’un sous-genre du documentaire  ? Après Alain Fleischer et Boltanski, après Wim Wenders et Kiefer (dont nous recommandions récemment Anselm dans ces pages, voir Gazette n°  38, page  206), voici Barbet Schroeder et Ricardo Cavallo. L’argument reste le même –  interroger le rapport d’un artiste à sa pratique  – mais les dispositifs sont diamétralement opposés. Quand Wenders se tient à une distance respectueuse et déploie une mise en scène sophistiquée, l’ex-producteur d’Éric Rohmer joue la carte de la proximité et du naturel. Il apostrophe son ami Ricardo, s’invite dans le cadre, intègre au montage les moments de pause durant…
Cet article est réservé aux abonnés
Il vous reste 85% à lire.
Pour découvrir la suite, Abonnez-vous
Gazette Drouot logo
Déja abonné ?
Identifiez-vous