Gazette Drouot logo print

Faites vos jeux avec la collection Weisbuch !

Publié le , par Anne Doridou-Heim

Le thème était original : l’univers du jeu. Il est peu banal en collection à Drouot et même si les enchères ne sont pas spectaculaires en matière de chiffres, il mérite sa place à la table des résultats. Cette collection de plus de quatre cents pièces provenait d’Yves Weisbuch, un homme passionné, par ailleurs maître cartier,...

Angleterre, vers 1900-1930. Compendium en noyer, 32 x 21 x 18 cm. Adjugé : 3 150... Faites vos jeux avec la collection Weisbuch !
Angleterre, vers 1900-1930. Compendium en noyer, 32 x 21 x 18 cm.
Adjugé : 3 150 €

Le thème était original : l’univers du jeu. Il est peu banal en collection à Drouot et même si les enchères ne sont pas spectaculaires en matière de chiffres, il mérite sa place à la table des résultats. Cette collection de plus de quatre cents pièces provenait d’Yves Weisbuch, un homme passionné, par ailleurs maître cartier, qui lui avait consacré sa vie entière. Elle comportait différents coffrets, des tarots anciens dévoilés à quelques centaines d’euros , des cartes fantaisie, naïves, à vocation divinatoire ou historiques… S’y trouvaient notamment un jeu de cartes dites «transparentes», révélant des scènes érotiques, réalisé vers 1870 et retenu à 441 €, ou un autre de type républicain, de Jaume et Dugourc. Grâce à lui, on apprenait qu’en pleine Terreur, en 1793, on jouait tout de même aux cartes ! Pour ce paquet aux couleurs apposées au pochoir, 1 512 € étaient couchés. L’après-midi se poursuivait avec les boîtes et compendiums, dont celui reproduit ci-dessus, anglais et des années 1900-1930, découvert à 3 150 €. Pour les néophytes, un compendium est le condensé, sous la forme d’une compilation, d’un corpus donné. En matière de divertissement, il regroupe ainsi une série de jeux de société des plus traditionnels : échecs, dames, dés, cribles, cartes et divers compteurs de points. Celui-ci était complet de ses pièces et pions en bois tourné, et de ses plateaux placés dans le couvercle. Curiosités et jeux de foire étaient bien sûr de mise, notamment une roulette en bois et métal peint, stoppée dans sa course à 630 €. L’occasion de rappeler que ce jeu fit son apparition en Italie au XVIIe, que les numéros rouges et noirs suivirent à la fin du siècle et que l’appellation est attestée pour la première fois en 1716, à l’hôtel de Soissons à Paris, et désigne tout simplement l’objet employé, une roue avec des cases. Tout un monde, en effet, qui aux enchères aussi a ses adeptes !

samedi 24 mars 2018 - 13:30 (CET) - Live
Salle 15 - Hôtel Drouot - 75009
Magnin Wedry
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne