facebook
Gazette Drouot logo print

Fabergé et ses maîtres d’atelier

Le 15 novembre 2018, par Anne Doridou-Heim

Le génie créatif et technique de Karl Fabergé (1846-1920) était sans nul autre pareil, et chaque apparition sur le marché d’un objet de vitrine ou d’une pièce d’orfèvrerie issus de ses ateliers rappelle que sa production était bien loin de se limiter aux œufs de Pâques impériaux, aussi fastueux et célèbres soient-ils. Il…

Fabergé et ses maîtres d’atelier
Maison Fabergé, Saint-Pétersbourg, 1899-1908, cachet à cire en or, prise sculptée dans un bloc de quartz fumé représentant un oushebti royal, reposant sur une base à décor de feuilles de lotus en émail translucide sur fond guilloché, poinçon du maître orfèvre Mikhaïl Perkhin (1860-1903), poids brut 72 g, h. 9,5 cm.
Adjugé : 39 556 €

Le génie créatif et technique de Karl Fabergé (1846-1920) était sans nul autre pareil, et chaque apparition sur le marché d’un objet de vitrine ou d’une pièce d’orfèvrerie issus de ses ateliers rappelle que sa production était bien loin de se limiter aux œufs de Pâques impériaux, aussi fastueux et célèbres soient-ils. Il a su élever au rang d’œuvres d’art des objets usuels, sublimant aussi bien l’étui que l’encrier, en passant par le banal carnet ou le cachet. Celui présenté ici est en quartz fumé, permettant de rappeler l’appétence sans limite de Fabergé pour le travail des pierres dures aucun bloc ne lui résistait et il se jouait de toutes les veines. Pour cette pièce, frappée à 39 556 €, le joaillier est allé chercher l’inspiration du côté de l’Égypte antique. Alors qu’un étui à cigarettes en vermeil poinçonné du maître d’atelier Henri Wigström (1862-1923) jouait avec le velouté lisse d’une plaque de néphrite (15 312 €), une boîte à pilules en or présentait sur son couvercle une originale roulette de casino, rendue mobile par un bouton poussoir en saphir (17 864 €). C’est le maître Auguste Hollming (1854-1913), travaillant exclusivement pour la maison, qui a réalisé cette petite merveille de créativité. Quant à la boucle de ceinture en or et émail rose translucide, que l’on pouvait admirer en page 71 de la Gazette no 38 (9 570 €), elle est l’œuvre de Mikhaïl Perchin (1860-1903). Voici bien un autre trait de génie de Karl Fabergé : celui d’avoir su s’entourer des meilleurs !

art russe, objets de vitrine, orfèvrerie
mercredi 07 novembre 2018 - 14:00 (CET) - Live
Salle 4 - Hôtel Drouot - 75009
Coutau-Bégarie
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne