Étienne-Martin, Marthe Wéry, Peter Joseph

Le 28 mai 2019, par Zaha Redman

Galerie Bernard Bouche, 123, rue Vieille-du-Temple, Paris IIIe, tél. : 01 42 72 60 03, www.galeriebernardbouche.com
Jusqu’au 6 juillet 2019.

Étienne-Martin (1913-1995), Belphégor, 1993, bois peint, fibres, tissus, 180 65 80 cm.
© Galerie B. Bouche

Au croisement du minimalisme et du paysagisme de Turner, la peinture de l’Anglais Peter Joseph (né en 1929) apparaît d’abord comme une exploration de la lumière par des tonalités transparentes. Des aspersions monochromes, humorales, s’inscrivent dans des cadres géométriques à peine esquissés au crayon, pour évoquer des abstractions paysagères de ciels, de collines ou de lignes d’horizon. Délicates, aériennes, à peine teintées d’ironie, ces partitions évoluent entre gravité et lyrisme contenu. L’univers de Marthe Wéry (1930-2005) n’est pas sans évoquer celui de Peter Joseph, mais les couleurs et la géométrie de l’artiste belge sont plus franches, et la partition des fragments consiste chez elle en la juxtaposition de toiles – triptyques, polyptyques. Entre probité et pureté, celle-ci a signé dans les années 1970 une série intitulée «Lignée», où sont déclinés sobrement des axes parallèles, verticaux ou horizontaux. Les petits polyptyques montrés ici sont des quasi-monochromes gris ardoise, d’où se dégage une énergie constructive et méditative à la fois. Enfin, du sculpteur Étienne-Martin (1913-1995), plus connu en France – mais toujours pas assez –, l’exposition présente trois belles pièces, dont une sculpture en bois peint en noir et blanc, intitulée Belphégor (1993). Dotée d’un grand bec, cette figure zoo-anthropomorphique, ambiguë, rappelle Thot – le dieu égyptien à tête d’ibis – ou encore Seth. La découpe franche et brute du bois, le travail des attaches et des articulations, la sensualité des courbes appartiennent au primitivisme végétal de l’artiste, et le court-circuit avec les figures mythiques révèle son attachement à l’ésotérisme et aux symboles de la culture universelle.

Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne