Éric Mouchet

Le 04 février 2020, par La Gazette Drouot

Le galeriste parisien est à la fois passionné d’art contemporain, expert de l’œuvre plastique du Corbusier et collectionneur d’art asiatique.

Éric Mouchet
Photo Nicola Delorme

Ce qui a déclenché votre vocation ?
Enfant, quelques livres d’art et de voyage chez mes parents… Plus tard, l’accueil bienveillant m’ayant été réservé à la galerie Claude Givaudan à Genève, alors que je n’étais qu’un adolescent curieux d’art contemporain et, manifestement, pas un client.

Mais si tout était à refaire, vous seriez…
Sociologue, car vendre de l’art, voir des expositions, collectionner, croire ou faire croire qu’on est collectionneur sont des comportements aussi mystérieux que passionnants que j’aimerais savoir analyser et décrire. Et puis, ce serait sûrement moins dur…

Votre dernier coup de cœur ?
Pour la galerie, l’artiste afghane Kubra Khademi. Pour moi, un somptueux masque de danse Kalachakra népalais, en cuivre repoussé, ciselé et doré, qui coûte une fortune. Il me faudra des années pour le payer… Comme ça, le vendeur est informé !

L’artiste ou l’objet d’art que vous aimeriez présenter ?
Une Aston Martin DB4 Zagato : nous avons le même âge et l’espace de ma galerie s’y prêterait parfaitement.

La phrase professionnelle que vous répétez souvent ?
J’essaie de ne pas répéter souvent. L’équipe de jeunes qui travaille avec moi n’est pas très charitable à cet égard.

Vos projets ou prochains temps forts ?
Une exposition de l’artiste américain Caroline Wells Chandler à la galerie dès le 1er février, un stand à Art Paris en avril et la publication du catalogue raisonné des estampes du Corbusier, auquel je travaille depuis des lustres !

Galerie Éric Mouchet,
45, rue Jacob, Paris VIe, tél. : 01 42 96 26 11
www.ericmouchet.com
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne