Gazette Drouot logo print

Enseigner la physique, tout un art !

Publié le , par Sophie Humann

Entre 1751 et 1754, pour répondre à une commande royale, l’opticien Alexis Magny construisit huit microscopes, chefs-d’œuvre de précision optique pour l’époque, et bijoux d’ébénisterie rehaussés de bronzes auxquels le sculpteur Caffieri a sans doute mis la main. Deux de ces rares objets d’art sont réunis au musée Bernard-d’Agesci,...

Enseigner la physique, tout un art !
Microscope de Magny.
© Musée lorrain de Nancy

Entre 1751 et 1754, pour répondre à une commande royale, l’opticien Alexis Magny construisit huit microscopes, chefs-d’œuvre de précision optique pour l’époque, et bijoux d’ébénisterie rehaussés de bronzes auxquels le sculpteur Caffieri a sans doute mis la main. Deux de ces rares objets d’art sont réunis au musée Bernard-d’Agesci, avec plus de quatre-vingts autres instruments qui servirent au XVIIIe siècle à dispenser les premiers cours de physique expérimentale. Il est aussi inhabituel de pouvoir observer les célèbres cônes de l’abbé Nollet, l’un des précurseurs de la discipline, qui fabriquait lui-même ses instruments et, qui, en 1746, devant Louis XV et sa cour réunis dans la Galerie des Glaces, n’hésita pas à envoyer une décharge électrique à quelque cent-quatre-vingts gardes royaux ! Pas plus qu’il n’est fréquent de voir un faisceau magnétique abriter, sous un arceau de bois fruitier marqueté de guirlandes de fleurs, un aimant naturel enserré dans une armure gravée d’un décor à la feuille, une batterie de pistolets Volta qui ressemble à une série de petits pots à crème… Sans l’aide de Francis Gires, l’un des commissaires, qui a par ailleurs donné au musée sa collection personnelle d’instruments du XIXe siècle, cette exposition n’aurait jamais pu avoir lieu. Seul ce professeur, chargé de mission auprès du ministère de l’Éducation nationale pour la sauvegarde du patrimoine scientifique des lycées et collèges, qui recense depuis des années ces objets dont beaucoup sont classés, et sensibilise les proviseurs à leur préservation, pouvait rassembler un tel éventail d’instruments qui nous familiarise avec l’enseignement de la physique au siècle des Lumières.

Musée Bernard-d’Agesci,
26, avenue de Limoges, Niort (79), tél. : 05 49 78 72 00,
Jusqu’au 6 mars 2022.
www.niortagglo.fr 
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne