facebook
Gazette Drouot logo print

Énigmatique art précolombien

Le 10 janvier 2019, par Anne Doridou-Heim

Les figures debout en diorite verte de la culture mezcala ont toutes ce point commun d’avoir une présence imposante. Ce n’est pas tant la taille entre 25 et 30 cm que l’allure des effigies qui fait cet effet. Celle-ci ne dérogeait pas à la règle. Le personnage est solidement campé, ses bras détachés du tronc ramenés sur…

Énigmatique art précolombien
Mexique, État de Guerrero, culture mezcala, Préclassique récent, 300-100 av. J.-C. Figure debout en diorite verte, avec traces de cinabre et à surface brillante, h. 28,6 cm.
Adjugé : 154 112 €

Les figures debout en diorite verte de la culture mezcala ont toutes ce point commun d’avoir une présence imposante. Ce n’est pas tant la taille entre 25 et 30 cm que l’allure des effigies qui fait cet effet. Celle-ci ne dérogeait pas à la règle. Le personnage est solidement campé, ses bras détachés du tronc ramenés sur le ventre, et le visage dégage une force qui ne peut laisser de marbre. En obtenant 154 112 €, cette sculpture ayant appartenu à une collection new-yorkaise avant d’intégrer celle, parisienne, de Fred Feinsilber réalisait le plus haut score d’un après-midi dévolu à l’art précolombien. Ce sont d’ailleurs les objets sélectionnés par cet homme de goût et de culture voir Gazette no 44 du 14 décembre dernier, page 53 qui suscitaient le plus de convoitise. Outre cette idole énigmatique, un vase (h. 21 cm) en céramique à engobe gris et noir de la culture maya du Yucatán (600-900), au Mexique, retenait l’attention à 91 812 €. L’originalité de ses deux séries de glyphes, qui sont deux versions d’une même formule dédicatoire, y était pour quelque chose… Et une autre grande figure debout en pierre dure gris-vert (h. 34 cm), du Mexique toujours mais de la culture chontal (300-100 av. J.-C.), s’ancrait à 74 368 €. Dans cette civilisation mésoaméricaine, la monumentalité n’attend pas le nombre des centimètres ! La preuve avec une tête de statuette olmèque en pierre dure, au crâne rituellement déformé et dont le visage, très expressif, ouvrait grand ses yeux pour saisir 12 880 €. Des objets provenant de l’ancienne collection de Régine et Guy Dulon avaient ouvert le rideau : des casse-têtes du Costa Rica en pierre dure, disputés entre 515 et 1 932 €, un haut de sceptre ou amulette votive de la culture équatorienne de La Tolita (300 av.-500 apr. J.-C.), à 10 046 €, une paire de statuettes anthropomorphes assises de la même aire géographique, mais d’une période comprise entre 800 et 400 av. J.-C. (18 032 €), ou encore une hacha représentant une scène de sacrifice en pierre volcanique grise de la culture maya, à la frontière entre le Guatemala et le Salvador (18 676 €).

art précolombien
mercredi 19 décembre 2018 - 16:00 (CET) - Live
Salle 11 - Hôtel Drouot - 75009
Binoche et Giquello
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne