Gazette Drouot logo print

En liberté et en résultats !

Publié le , par Anne Doridou-Heim

L’art de la provocation réuni par un couple de collectionneurs n’a pas manqué d’attirer les amateurs, ainsi que l’avait pronostiqué l’«Événement» de la Gazette no 25 du 22 juin (page 14), et Mona Lisa n’a pas fait d’indigestion ! La figuration en était l’autre fil conducteur, essentielle pour dénoncer une société basée...

Hervé Télémaque (né en 1937), Le silence veille à Saint-Marc (Haïti), 1975, acrylique... En liberté et en résultats !
Hervé Télémaque (né en 1937), Le silence veille à Saint-Marc (Haïti), 1975, acrylique sur toile, diam. 150 cm.
Adjugé : 96 200 €

L’art de la provocation réuni par un couple de collectionneurs n’a pas manqué d’attirer les amateurs, ainsi que l’avait pronostiqué l’«Événement» de la Gazette no 25 du 22 juin (page 14), et Mona Lisa n’a pas fait d’indigestion ! La figuration en était l’autre fil conducteur, essentielle pour dénoncer une société basée sur la consommation et «rendre compte d’une réalité quotidienne de plus en plus complexe et riche», selon les mots de la préface du catalogue de l’exposition de 1964 («Mythologies quotidiennes») organisée au musée d’Art moderne de la Ville de Paris. Hervé Télémaque était une figure de proue de ce mouvement. Ici aussi, puisque son Silence veille à Saint-Marc (Haïti), un acrylique sur toile de 1975 (reproduit ci-dessus), retenait la plus haute adjudication à 96 200 €. L’artiste avait voulu rendre un hommage à son île natale, quittée seize ans plus tôt et toujours sous la coupe de Jean-Claude Duvalier, alias Baby Doc. En 2015, le Centre Pompidou lui dédiait une rétrospective et l’avait questionné sur son travail. Télémaque expliquait s’être «servi de [s]on autobiographie de métis et d’Haïtien pour structurer un double langage fondé à la fois sur le politique et sur le social, autour de la question de l’identité et du racisme». Sur les cimaises de cette collection, il était entouré de quelques complices : Bernard Rancillac (né en 1931), s’interrogeant sur le septième art dans Cinémonde no 9 - Je me demande qui l’embrasse maintenant, de 1984 (11 960 €), Gérard Schlosser (né en 1931), brossant en 1968 l’indifférence d’un vacancier sur la plage alors que Les chars soviétiques entrent dans Prague (18 200 €), et choisissant un matelas bleu pour illustrer la même année un paysage (18 200 €), Peter Klasen (né en 1935), auteur d’un Wagon détail IV de 1975 (10 400 €), et enfin Antonio Recalcati (né en 1938), dont l’Atelier de 1976 appartenant à une série en «Hommage à Topino-Lebrun» ouvrait ses portes à 6 500 €. Dans une veine plus provocatrice, Peter Saul (né en 1934) n’était pas si désolé que cela par les 39 000 € de I’m Sorry, de 1997, ni par les 67 600 € de Mona Lisa throw up pizza (reproduite page de gauche). Robert Combas (né en 1957), quant à lui, peignait un Soldat grec de petite taille avec épée et bouclier de 1987, présenté par son auteur comme «prêt pour le combat». Ne craignant rien ni personne, il tranchait 78 000 € du plat de son épée.

vendredi 29 juin 2018 - 15:00 (CEST) - Live
Salle 5 - Hôtel Drouot - 75009
Digard Auction
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne