facebook
Gazette Drouot logo print

Émily Marant

Le 17 janvier 2019, par La Gazette Drouot

À moins de 30 ans, la nièce de la célèbre styliste a fondé le Studio Marant, décrit comme un «écosystème pour l’art, la mode et le design». Et ne rate aucune édition de la FIAC.

Émily Marant
Émily Marant
© Adeline Mai

Êtes-vous plutôt peinture, objet, photo… ?
Objets et sculptures, certainement pour le travail autour de la matière, et l’envie de toucher que procure la 3D.
Votre dernier coup de cœur culturel ?
Gio Ponti au musée des Arts déco. Cela faisait longtemps que j’attendais une rétrospective de son travail. Le design italien des années 1950 est une des périodes qui m’intéressent le plus. Cet été, j’ai fait un détour par Sorrente pour voir le Parco dei Principi, son premier hôtel.
Une œuvre que vous aimeriez posséder ?
Énormément d’œuvres me viennent en tête, mais peut-être une Feuille de vigne femelle de Marcel Duchamp, pour commencer…
L’artiste qui vous touche ?
Alicja Kwade : ses pièces ont un effet hypnotique. Qu’il soit présenté dans une foire ou un espace d’exposition, son travail est comme un aimant, il captive mon attention.
Tendance FIAC ou Biennale Paris ?
FIAC. On y prend la température du monde de l’art.
Existe-t-il un fil conducteur dans vos acquisitions ?
Le soutien à la jeune création et une forme de sensualité.

Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne