facebook
Gazette Drouot logo print

Elie Top

Le 11 octobre 2018, par La Gazette Drouot

Le créateur de bijoux, directeur de la joaillerie chez Lanvin, ne cache pas son appétence pour l’art contemporain et le patrimoine, lequel a inspiré sa dernière collection postmédiévale, «La Dame du Lac».

Elie Top
 
© DAVID SIMS

Êtes-vous plutôt peinture, objet, photo… ?
Difficile de choisir, mais j’ai une fâcheuse tendance à l’accumulation, pas du genre minimaliste, alors les objets me séduisent facilement… mon côté bibeloteur !
Votre dernier coup de cœur culturel ?
Lors de mon dernier séjour à Rome, je suis retourné à la galerie Doria-Pamphilj. Ma fascination pour cet endroit et la collection est à chaque fois renouvelée : Caravage, Bruegel, Memling, Bellini…
inoubliable !

Une œuvre que vous aimeriez posséder ?
Un grand dessin de Pierre Klossowski, étrange, troublant, dérangeant… une mystique passionnante.
L’artiste qui vous touche ?
Le peintre Jérémy Demester, jeune artiste sous l’aile de Max Hetzler : furieux de vie, chamanique, enflammé.
Tendance FIAC ou Biennale Paris ?
Les deux ! Je suis curieux aussi bien du passé que du futur.
Existe-t-il un fil conducteur dans vos acquisitions ?
Elles sont toutes forcément le reflet d’une facette de ma personnalité… mais non, pas de dogme, pas de ligne énoncée.

Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne