facebook
Gazette Drouot logo print

École coréenne

Le 20 décembre 2018, par Anne Doridou-Heim

Trois encres sur soie coréennes du XVIIe-XVIIIe siècle racontaient l’aventure de la peinture paysagère du royaume. L’une, attribuée à Jeong Seo (1676-1759) et associant différentes vues  dont certaines de Pyongyang , se déroulait à 54 096 €. Cet artiste est d’autant plus intéressant qu’il a su se démarquer de l’influence…

École coréenne
  

Trois encres sur soie coréennes du XVIIe-XVIIIe siècle racontaient l’aventure de la peinture paysagère du royaume. L’une, attribuée à Jeong Seo (1676-1759) et associant différentes vues  dont certaines de Pyongyang , se déroulait à 54 096 €. Cet artiste est d’autant plus intéressant qu’il a su se démarquer de l’influence chinoise. Les deux autres étaient attribuées à Kim Myeong-Guk (1600-1662) et à Si-Yeol Song (1607-1689) ; la première montre des personnages naviguant sur un fleuve paisible au pied de falaises  à 96 600 €  tandis que, dans la seconde, des vieillards s’adonnent à la cérémonie du thé (79 856 €). Toutes trois se découvraient lors de la vente d’arts d’Asie de la maison Boisgirard - Antonini du vendredi 14 décembre à Drouot.

art d'Asie
vendredi 14 décembre 2018 - 14:00 (CET) - Live
Salle 13 - Hôtel Drouot - 75009
Boisgirard - Antonini
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne