Gazette Drouot logo print

Drouot à l’heure du street art

Publié le , par Anne Doridou-Heim

Même en matière d’art urbain, il convient de respecter les hiérarchies ! Tout allait bien, donc, lors de la vente de ce dimanche 30 septembre, puisque c’est l’artiste américain Shepard Fairey (né en 1970) dont la venue le vendredi 28 pour une conférence déclenchait des scènes dignes d’une cérémonie à Hollywood qui recevait...

Drouot à l’heure du street art
Shepard Fairey (né en 1970), Time, 2016, peinture aérosol et collage sur papier, 81,5 x 57,5 cm.
Adjugé : 35 100 €

Même en matière d’art urbain, il convient de respecter les hiérarchies ! Tout allait bien, donc, lors de la vente de ce dimanche 30 septembre, puisque c’est l’artiste américain Shepard Fairey (né en 1970) dont la venue le vendredi 28 pour une conférence déclenchait des scènes dignes d’une cérémonie à Hollywood qui recevait le plus bel hommage : 35 100 € pour son œuvre Time, de 2016, un pochoir, collage et peinture à l’aérosol sur papier. Il faut dire que depuis 2008 et la création du poster HOPE pour la campagne présidentielle du candidat Barack Obama, il est considéré et c’est l’institut d’art contemporain de Boston qui le dit comme l’un des street artistes les plus influents du moment. D’autres grands noms de la scène urbaine étaient présents pour l’épauler et illustrer les différents courants actuels. Si Zahra, une gravure originale sur linoléum découpé de Swoon (née en 1977), ne changeait pas de mains, Reliquiae de Brusk (né en 1976) retenait 13 000 €, un acrylique Sans titre d’Inti (né en 1982), 12 740 €, et un acheteur ne craignait pas de déposer 23 400 € pour emporter Kiss the Death, un aérosol et acrylique de D*Face (né en 1978). Quant à la devise de Paris, Fluctuat nec mergitur, elle était illustrée en couleurs par Seth (né en 1972) et naviguait au gré de flots porteurs à 14 300 €. Après les attentats qui avaient endeuillé l’automne 2015, l’artiste parisien avait voulu ainsi rendre hommage aux victimes et marquer les murs de sa ville pour les rendre plus forts. Avoir quelque chose à dire et l’exprimer, voilà une définition qui colle au monde du street art, une belle façon d’occuper la rue.

dimanche 30 septembre 2018 - 16:30 (CEST) - Live
Salle 9 - Hôtel Drouot - 75009
Drouot Estimations
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne