Gazette Drouot logo print

Marquet, Dufy et Debré : douce France

Publié le , par Philippe Dufour
Vente le 27 novembre 2022 - 14:30 (CET) - 49, boulevard Preuilly - 37000 Tours

Marquet, Dufy et Debré s’attardaient sur les charmes de la ville et de la campagne, face au mythe antique, revu et corrigé par Picasso.

Albert Marquet (1875-1947), Samois, été, 1917, toile signée, 65,3 x 81,5 cm. Adjugé :... Marquet, Dufy et Debré : douce France
Albert Marquet (1875-1947), Samois, été, 1917, toile signée, 65,3 81,5 cm.
Adjugé : 149 000 

C’est sur les bords de Seine, en amont de Paris, qu’Albert Marquet a planté son chevalet pour peindre en 1917 cette apaisante vision : Samois, été. L’œuvre miroitante de tous ses reflets (65,3 81,5 cm) – et représentant peut-être une île à ce niveau du fleuve, comme l’indique une autre appellation – ne pouvait que déclencher une bataille d’enchères, close par un coup de marteau à 149 000 €… au profit d’un collectionneur de la Côte basque. Ajoutons qu’elle s’accompagne d’un avis d’insertion dans le catalogue raisonné digital, en préparation par le Wildenstein Plattner Institute Inc. On retournait dans la capitale, avec la vue d’un de ses plus étonnants édifices, hélas détruit en 1969 : le fameux palais Rose de Boni de Castellane et son épouse, Anna Gould. Situé au n° 50 de l’avenue Foch, il est le véritable sujet d’une toile de Raoul Dufy intitulée  Les Marronniers et datant de 1928. Manifeste du geste créateur de l’artiste avec ce dessin dissocié de la couleur, disposée en «flaques juxtaposées», l’œuvre recevait 94 000 € de la part d’un esthète français. Sensible lui aussi au paysage, Olivier Debré était ici l’auteur de Sans titre, des environs de 1973, une toile (100 100 cm) caractéristique de celui qui écrivait, en 1974 : «Je participe à la nature et la nature passe à travers moi» – ce qui lui valait un résultat de 48 000 €. Les œuvres sur papier n’étaient pas en reste, comme le prouvait l’aquatinte et pointe-sèche par Pablo Picasso montrant le Minotaure aveugle guidé par une fillette dans la nuit étoilée, envolée à 93 000 €. La feuille de 1934 (33,5 44 cm), signée au crayon, est le quatrième état sur quatre et s’insère dans la « Suite Vollard », planche 97 (voir l'article Picasso pour David Douglas Duncan de la Gazette n° 41, page 211). Enfin, une lampe anthropomorphe de Georges Jouve en céramique émaillée blanc et oxydes noirs, signée et monogrammée, d’une hauteur de 45 cm, brillait à 68 000 € (voir l'article Georges Jouve à Paris de la Gazette n° 41, page 222).
 

Raoul Dufy (1877-1953), Les Marronniers, 1928, huile sur toile titrée et datée sur une étiquette d’exposition au dos, signée, 39 x 47 cm (
Raoul Dufy (1877-1953), Les Marronniers, 1928, huile sur toile titrée et datée sur une étiquette d’exposition au dos, signée, 39 47 cm (détail).
Adjugé : 94 000 



 

dimanche 27 novembre 2022 - 14:30 (CET) - Live
49, boulevard Preuilly - 37000 Tours
Rouillac
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne