Gazette Drouot logo print

Deux collections pour l’amour de la faïence

Publié le , par Christophe Provot

La vacation réunissait deux grands noms de mécènes qui hissèrent le collectionnisme au rang d’art de vivre.

Deruta, peut-être atelier de la famille Masci, début du XVIe siècle. Albarello légèrement... Deux collections pour l’amour de la faïence
Deruta, peut-être atelier de la famille Masci, début du XVIe siècle. Albarello légèrement cintré en majolique à décor polychrome de l’inscription «Di A Prunnos», dans une banderole au-dessus d’une tête de Maure de profil dans un médaillon, surmonté du monogramme «PAQ» et d’une double croix, dans un entourage de guirlandes de feuillage et fruits, griffons et volatiles, h. 23 cm.
Adjugé : 58 420 

Biens connus du petit monde de la faïence, les noms de Joseph Chompret (1869-1956) et de Pierre Jourdan-Barry (décédé en 2016) étaient un gage de qualité indiscutable et d’enchères soutenues. Totalisant plus de 800 000 € en un peu plus de 130 lots, la dispersion de leurs collections confirme l’engouement pour les pièces de faïence d’exception. Les cinquante premiers numéros, provenant du docteur Chompret – stomatologue de son état –, furent pour la plupart adjugées à plus de quatre fois leur estimation. Plus haute adjudication, un albarello légèrement cintré en majolique à décor polychrome trouvait ainsi preneur à 58 420 €. Le motif de tête de Maure se retrouve sur plusieurs pièces de forme similaire mais de taille plus importantes datées de 1501, conservées dans des collections publiques comme celles du musée des arts décoratifs de Lyon ou du Victoria & Albert Museum de Londres. Autre beau résultat pour le docteur Chompret, une chevrette en faïence (h. 25 cm) ornée en polychromie d’une tête de femme de profil dans un médaillon cerné d’une guirlande de feuillages et fleurs, produite à Rouen vers 1550, était acquise pour 55 880 €. La pièce proviendrait de la commande passée par l’apothicaire rouennais Pierre Dubosc à Masséot Abaquesne, en 1545, de 4 152 pots de pharmacie, dont 432 «potzs façon de chevrette». Choisi en page 45 de la Gazette n° 18, l’albarello (h. 28 cm) à décor polychrome d’une tête d’homme de profil, issu de la même commande que la chevrette, a recueilli 30 480 €. L’acte 2 de la vente se focalisait sur l’ensemble de faïences de Marseille et de Moustiers constitué par Pierre Jourdan-Barry tout au long de sa vie. Là aussi, de beaux résultats étaient décrochés pour ce mécène, grand donateur du musée du Louvre et de celui des Arts décoratifs à Paris. Pièce maîtresse de sa collection, la terrine couverte, à décor polychrome, attribuée à la manufacture de Savy et du XVIIIe siècle (voir l'article Collections Chompret et Jourdan-Barry de la Gazette n° 18, page 44) garnissait la table d’un heureux collectionneur moyennant 41 910 €. Côté institutions enfin et pour 5 715 €, le château Borély - musée des Arts décoratifs, de la Faïence et de la Mode à Marseille jetait son dévolu sur le pot à eau couvert et son bassin ovale du XVIIIe siècle, attribués à la manufacture de la Veuve Pellerin.
 

Marseille, attribués à la manufacture de la Veuve Perrin, XVIIIe siècle. Pot à eau couvert et son bassin ovale en faïence, à décor polychr
Marseille, attribués à la manufacture de la Veuve Perrin, XVIIIe siècle. Pot à eau couvert et son bassin ovale en faïence, à décor polychrome de Chinois dans le style de Pillement dans des réserves sur fond brun, orné de guirlandes de fleurs, rubans noués et rinceaux feuillagés, h. du pot à eau 30 cm, bassin 38 25 cm.
Adjugé : 5 715 
vendredi 13 mai 2022 - 14:00 (CEST) - Live
Salle 4 - Hôtel Drouot - 75009
Pescheteau-Badin
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne