facebook
Gazette Drouot logo print

Des vagues cosmiques sur un green breton

Le 06 septembre 2018, par Philippe Dufour

Au milieu de années 2000, le sculpteur Francis Guerrier débute la réalisation d’une série de pièces monumentales, plus aptes à traduire ses aspirations métaphysiques. Il y a d’abord ce rapport évident à l’espace et au cosmos avec des représentations d’oiseaux, de plumes de cinq à quinze mètres de haut…, de vagues ou de…

Des vagues cosmiques sur un green breton
Francis Guerrier (né en 1964), Vague de lune, 2018, aluminium, patiné noir et brut, pièce unique signée, h. 260 cm.
Adjugé : 20 910 €

Au milieu de années 2000, le sculpteur Francis Guerrier débute la réalisation d’une série de pièces monumentales, plus aptes à traduire ses aspirations métaphysiques. Il y a d’abord ce rapport évident à l’espace et au cosmos avec des représentations d’oiseaux, de plumes de cinq à quinze mètres de haut…, de vagues ou de planètes. Ses matériaux d’élection ? L’acier, la tôle pliée en courbes et contrecourbes… Telle cette sculpture composée de deux éléments en aluminium patiné noir et brut, Vague de lune, une pièce unique signée de 2018. Elle se détachait forcément d’un ensemble mis en scène sur le golf de Lancieux, sur la côte d’Émeraude, à l’occasion d’une vacation consacrée aux plasticiens d’aujourd’hui, le samedi 18 août. Pour ce signal très aérien, qui semblait voguer, un collectionneur déboursait 20 910 €. Autre artiste invité à cette célébration en plein air, Joachim Monvoisin ; on lui devait deux pièces, adjugées chacune pour 9 225 €, la première étant cet ours blanc en résine flottant dans un tonneau, une œuvre de 2015 intitulée Relax. Et la seconde, Le Grand Silence de 2013, de marbre et de béton. Jean-Paul Moscovino préférait, lui aussi, les pliages sur aluminium, peint de bleu, avec Envol, réalisé en 2005 ; d’une hauteur de 220 cm, cette silhouette humaine triomphait à 4 920 €. Choisissant des matériaux plus inattendus, Anne Claverie avait réalisé Pousse 02, une sculpture en pneus, vis et métal 2018, qui roulait pour 3 382 € ; sans oublier Arbres timides de 2017, en grès à engobe de porcelaine, parti à 2 800 €. 

sculptures contemporaines
samedi 18 août 2018 - 19:00 (CEST)
GAEA Golf de Lancieux - Avenue des Ajoncs - 22770 Lancieux
Rennes Enchères
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne