Gazette Drouot logo print

Des objets doués d’esprit, de Braque à un coffret d’écaille

Publié le , par Philippe Dufour
Vente le 13 juin 2020 - 14:30 (CEST) - 8, rue de Castries - 69002 Lyon

Une nature morte cubiste et un coffret en marqueterie Boulle sont les deux lots phares d’une vacation qui en a compté bien d’autres, de la peinture de Charreton ou de Stork aux arts de la table, régis par la cristallerie de Saint-Louis.

Georges Braque (1882-1963), Pichet, pipe, tabac, 1928, huile sur toile, signée et... Des objets doués d’esprit, de Braque à un coffret d’écaille
Georges Braque (1882-1963), Pichet, pipe, tabac, 1928, huile sur toile, signée et datée, 27 41 cm.
Adjugé : 337 500 

Mascotte d’une session longtemps repoussée – et suivie cette fois par huit cents personnes sur le live – la nature morte de Georges Braque, mettant en scène en 1928 Pichet, pipe, tabac (voir l'article Un Braque de l'ancienne collection Roger Dutilleul de la Gazette n° 8, page 18, et n° 22, page 134), a été plébiscitée à hauteur de 337 500 €, dépassant son estimation maximale. Il s’agit d’une pièce importante dans le corpus du cubiste, bien connue et bénéficiant d’une longue bibliographie, à la première ligne de laquelle figure sa présence dans le Catalogue de l’œuvre de Georges Braque. Peintures 1928-1935 (Maeght éditeur), à la page 14. Rappelons aussi que la toile affiche pour pedigree la collection de Roger Dutilleul (1873-1956) et était demeurée jusqu’à ce jour dans la descendance de ce fin connaisseur de l’art moderne. On pouvait ensuite se consoler avec un Paysage enneigé aux belles tonalités de blanc, de gris et de pourpre de Victor Charreton, une huile sur carton signée (38 46 cm) ; reproduit sous le n° 828 du catalogue raisonné établi par Robert Chatin, il changeait de mains pour 12 500 €. Datant du milieu du XVIIe siècle, une autre scène de plein air raflait 11 875 € : la Vue de port avec des voiliers fixée sur toile (99 119 cm) par Johannes Stork. Quant à la jeune Italienne de L’Attente par Claude Bonnefond (66 83 cm, voir l'article De l’Italie rêvée de Bonnefond à une nature morte inédite de Braque de la Gazette n° 22, page 134), elle séduisait un admirateur contre 8 750 €. Il fallait ensuite se tourner vers les arts décoratifs, pour retrouver de très hauts scores… Notamment celui de 43 750 € attribué à ce coffret (14,5 33 30 cm) Louis XIV, sans doute de toilette, «en première partie» à la Berain en placage d’écaille brune et marqueterie de laiton gravé, intérieur en bois de violette – sa maîtrise technique laissait à penser qu’il fut exécuté dans un atelier se situant dans l’entourage de Bernard Ier Van Risenburgh. Ou encore les 12 625 € dépensés pour un important service de Saint-Louis, «Thistle», en cristal taillé et or, de cent onze pièces et de la fin du XIXe siècle.

Coffret à doucine et galbé Louis XIV, fin du XVIIe-début du XVIIIe siècle, placage d’écaille brune et marqueterie de laiton gravé, intérie
Coffret à doucine et galbé Louis XIV, fin du XVIIe-début du XVIIIe siècle, placage d’écaille brune et marqueterie de laiton gravé, intérieur en bois de violette, 14,5 33 30 cm.
Adjugé : 43 750 
samedi 13 juin 2020 - 14:30 (CEST) - Live
8, rue de Castries - 69002 Lyon
Conan Belleville Hôtel d'Ainay
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne