Gazette Drouot logo print

Des cheminées crépitent

Publié le , par La Gazette Drouot

Quoi de mieux qu’un hiver au coin du feu ? Voici de quoi les embellir.

115 000 € Antoine-André Ravrio (1759-1814, attribué à), Thomas Hope (1769-1831, d’après),... Des cheminées crépitent
115 000 €
Antoine-André Ravrio (1759-1814, attribué à), Thomas Hope (1769-1831, d’après), Mesnil (maître horloger, pendule à la figure d’Isis, Paris, vers 1805-1810, marbre, bronzes dorés et patinés, 53,5 x 28,3 x 20 cm. Hôtel Le Bristol, 17 décembre 2012. Kohn Marc-Arthur OVV.

Ils ont remplacé les braseros en métal qui chauffaient les pièces depuis leur centre, par des braises incandescentes dont la fumée induite s’échappait par un simple orifice dans le toit. Les manteaux de cheminée sont en général, dès leur apparition entre les XIe et XIIe siècles, faits de pierre, dont la qualité dépend des régions : granit en Bretagne, grès en Alsace... Le marbre devient, au XVIIe siècle, le matériau privilégié pour les plus belles cheminées ; il sera orné par la suite de bronzes dorés, les plus beaux datant de la fin du XVIIIe siècle. Le chenet, de son côté, est utilisé dès l’Antiquité, mais il ne prend une dimension esthétique que sous Louis XIII. Quant aux pendules de cheminée, elles apparaissent dans les années 1750, à Paris.

Les prix sont indiqués frais compris.
 

115 000 € Antoine-André Ravrio (1759-1814, attribué à), Thomas Hope (1769-1831, d’après), Mesnil (maître horloger, pendule à la figure d’Isis, Paris,
115 000 €
Antoine-André Ravrio (1759-1814, attribué à), Thomas Hope (1769-1831, d’après), Mesnil (maître horloger, pendule à la figure d’Isis, Paris, vers 1805-1810, marbre, bronzes dorés et patinés, 53,5 x 28,3 x 20 cm. Hôtel Le Bristol, 17 décembre 2012. Kohn Marc-Arthur OVV.
2 268 € Cheminée et glace de cheminée de style Renaissance, fin du XIXe siècle, chêne mouluré et sculpté, cheminée : 119 x 140 cm ; glace : 154 x 114,
2 268 €
Cheminée et glace de cheminée de style Renaissance, fin du XIXe siècle, chêne mouluré et sculpté, cheminée : 119 x 140 cm ; glace : 154 x 114,5 cm. Cannes, 8 avril 2017. Pichon & Noudel-Deniau OVV.
1 875 € L’Escalier de Cristal (estampille), époque Louis-Philippe, écran de cheminée dans le goût de l’Extrême-Orient, palissandre, bronze doré et laq
1 875 €
L’Escalier de Cristal (estampille), époque Louis-Philippe, écran de cheminée dans le goût de l’Extrême-Orient, palissandre, bronze doré et laque, 94 x 106 x 50 cm. Drouot, 22 juin 2012. Magnin Wedry OVV. M. Dayot.























 

Jean Tinguely (1925-1991), Requiem pour une feuille morte, 1967, bois et fer peints, câbles et divers, 305 x 1105 x 80 cm, détail. Œuvre exposée à la
Jean Tinguely (1925-1991), Requiem pour une feuille morte, 1967, bois et fer peints, câbles et divers, 305 x 1105 x 80 cm, détail. Œuvre exposée à la fondation Clément, en Martinique, dans le cadre de «Renault- L’art de la collection», jusqu’au 17 mars.© Photo Georges Poncet

1 327 € Fonderie de Cousances (attribué à), époque Louis XIII, plaque de cheminée armoriée, aux armes de France et de Navarre, fonte de fer, 84 x 87 x
1 327 €
Fonderie de Cousances (attribué à), époque Louis XIII, plaque de cheminée armoriée, aux armes de France et de Navarre, fonte de fer, 84 x 87 x 3,6 cm. Drouot, 17 avril 2015. Ferry & Associés OVV. Mme Houze.
2 500 € Cheminée en marbre blanc, veiné rouge, sculpté, et un trumeau de glace en bois stuqué et peint en blanc, cheminée : 110 x 149 x 42,5 cm ; trum
2 500 €
Cheminée en marbre blanc, veiné rouge, sculpté, et un trumeau de glace en bois stuqué et peint en blanc, cheminée : 110 x 149 x 42,5 cm ; trumeau : 187 x 140 x 5 cm. Gonesse, 20 septembre 2016. Morand OVV.
1 250 € Paris, vers 1700, écran de cheminée portatif en carton sur les deux faces : gravures (scène de plein air et portrait de Louis de France (1682-
1 250 €
Paris, vers 1700, écran de cheminée portatif en carton sur les deux faces : gravures (scène de plein air et portrait de Louis de France (1682-1712), diam. 29 cm. Drouot, 19 décembre 2012. Pierre Bergé & Associés OVV. M. Forgeot.






















 

En France, les premiers manteaux de cheminée apparaissent entre la fin du XIe et le début du XIIe siècle.

7 605 € Paire de feux de cheminée, buste d’un Chinois et d’un Indien reposant sur des volutes rocaille, époque Louis XV, bronze ciselé et doré, h. 32,
7 605 €
Paire de feux de cheminée, buste d’un Chinois et d’un Indien reposant sur des volutes rocaille, époque Louis XV, bronze ciselé et doré, h. 32,5 et 34 cm, l. 41 cm, pr. 19 cm. Drouot, 26 juin 2017. Millon OVV.
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne