Décès du collectionneur Hans Rasmus Astrup, fondateur de l'Astrup Fearnley Museet d’Oslo

Le 29 avril 2021, par Vanessa Schmitz-Grucker

Celui qui figurait sur la liste annuelle des 200 plus gros collectionneurs d'ARTnews chaque année depuis 1992, est décédé le 23 avril dernier, à l’âge de 82 ans.

© Javier Auris NRK

Celui qui figurait sur la liste des 200 plus gros collectionneurs d’ARTnews chaque année depuis 1992 est décédé le 23 avril dernier, à l’âge de 82 ans. Hans Rasmus Astrup, qui avait fait fortune dans les secteurs du transport maritime et de l’immobilier, s’était très tôt tourné vers l’art d’avant-garde. Sa collection est à l’origine d’un musée privé majeur, l’Astrup Fearnley Museet à Oslo, inauguré en 1993 et abrité dans une architecture signée Renzo Piano. Né en 1939, Hans Rasmus Astrup a fréquenté l’Université d’Oslo, où il a obtenu une maîtrise en droit en 1972. La même année, il reprenait l’entreprise familiale, la société de courtage maritime Fearnley & Eger — fondée par son arrière-arrière-grand-père, Thomas Fearnley, en 1869. En 2019, le Norway Post évaluait la valeur d’Astrup à 4,7 MdsNOK (469 M€). L’homme n’ambitionnait rien de moins que de constituer l’un des plus grands ensembles d’art contemporain d’Europe. Il avait débuté sa collection dans les années 1960, alors qu’il vivait à New York, et enrichi celle-ci de pièces de Cindy Sherman, Matthew Barney, Mark Bradford, Shirin Neshat et Glenn Ligon, entre autres. Son musée joue aujourd’hui un rôle central dans le développement de l’art contemporain en Norvège.

Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne