facebook
Gazette Drouot logo print

De la collection d’un diplomate roumain

Le 31 janvier 2019, par Xavier Narbaïts et Agathe Albi-Gervy

Dans chaque manifestation de la nature se cache le divin. C’est cette croyance qui a poussé Philipp Otto Runge à se spécialiser dans la peinture de paysage. Profondément religieux bien que n’étant pas rattaché à un dogme en particulier, ce peintre allemand transforme les arbres ou les cours d’eau en véritables allégories.…

De la collection d’un diplomate roumain
Philipp Otto Runge (1777-1810), Forest Landscape with River (Paysage de forêt avec une rivière), huile sur toile, 90 x 112 cm.
Estimation : 15 000/25 000 €

Dans chaque manifestation de la nature se cache le divin. C’est cette croyance qui a poussé Philipp Otto Runge à se spécialiser dans la peinture de paysage. Profondément religieux bien que n’étant pas rattaché à un dogme en particulier, ce peintre allemand transforme les arbres ou les cours d’eau en véritables allégories. Les couleurs elles-mêmes font l’objet chez lui d’une théorie développant des valeurs spirituelles. Considéré comme le plus grand représentant de la peinture romantique allemande, à l’image de Caspar David Friedrich, Runge a reçu une formation on ne peut plus académique dont témoigne le présent tableau. Ce paysage classicisant est valorisé par sa provenance, étant issu de la collection de Vasile Stoica (1889-1959), formée entre les années 1930 et 1950. Important diplomate roumain, ami de l’ancien président tchécoslovaque Thomas Masaryk (1850-1937), Stoica a participé à la fondation et à la consécration de la Grande Roumanie  nom donné au pays dans l’entre-deux-guerres. Son palmarès le consacre tour à tour président de la Ligue nationale des Roumains d’Amérique, ministre plénipotentiaire de Bulgarie, d’Albanie et des Pays-Bas, Secrétaire général du ministre des Affaires étrangères pendant toute la durée de la Seconde Guerre mondiale, et négociateur pour la cause de la Roumanie en tant que cobelligérante à l’occasion de la Conférence de Paris pour la Paix en 1946. Après son décès consécutif à neuf ans de détention sous le joug communiste, ses possessions  parmi lesquelles figure sa collection d’art  ont été confisquées à sa famille en 1977, au profit du Musée national d’art de Roumanie. Elles ont été restituées à ses héritiers en 2009, après la chute du régime communiste. Aujourd’hui classée Trésor au Patrimoine culturel national de Roumanie, cette toile, néanmoins autorisée à l’exportation, figure au catalogue de la maison Artmark parmi d’autres œuvres de même prove-nance.

Mardi 5 février, Bucarest. Artmark.

Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne