Gazette Drouot logo print

De la boutique de Sormani au palais de Hué

Résultat 16 848 EUR
Publié le , par Philippe Dufour
Vente le 25 février 2023 - 14:30 (CET) - 17, avenue du Général-de-Gaulle - 64000 Pau

Des productions de l’ancien Vietnam illuminaient cette session paloise, précédant une commode de Sormani et une tapisserie d’Audenarde.

Maison Sormani, vers 1880. Commode à vantaux en acajou et placage d’acajou, ornée... De la boutique de Sormani au palais de Hué
Maison Sormani, vers 1880. Commode à vantaux en acajou et placage d’acajou, ornée d’une huile sur panneau, bronzes dorés et ciselés, dessus marbre rouge veiné, signée « Vve P. Sormani. 10, Rue Charlot Paris », 96,5 x 131,8 x 49,9 cm.
Adjugé : 16 848 €
 

On retournait visiter la capitale impériale de Hué, avec une céramique fort recherchée : cette coupelle ancienne en porcelaine éponyme recueillant pas moins de 17 472 €. À décor en bleu de dragons pourchassant la perle sacrée, elle porte au revers la précieuse et recherchée marque du palais – en l’occurence celui du Centre –, qui se lit « Noi Phu Thi Trung ». Elle s’agrémente aussi d’un fin cerclage d’argent, récurrent sur les objets de cette provenance princière (h. 3, diam. 12,4 cm). Plus intimiste, une rare lampe indochinoise était aussi adjugée 8 988 € ; destinée aux fumeurs d’opium, elle est réalisée en argent finement ciselé, à décor de paysans parmi les bambous, et son verre gravé de caractères est orné de deux grillons en argent, suspendus par un crochet amovible (poids de l’argent : 235 g, h. 20 cm). De la Chine voisine, provenait ensuite un brûle-parfums en bronze à patine mordorée, enlevé à 14 124 €, qui a vu le jour pendant la période Qing (h. 7, diam. 15,5 cm). Quant aux arts décoratifs d’Europe occidentale, ils s’illustraient grâce à deux pépites… La première prenait les contours d’une commode signée «Vve p. Sormani. 10, Rue Charlot Paris» sur la serrure du vantail central. Datant des environs de 1880, elle présente des vantaux à léger ressaut central, en acajou et placage d’acajou ornés d’une huile sur panneau représentant une scène de parc, ainsi qu’une riche ornementation de bronzes dorés finement ciselés. Ce meuble (96,5 131,8 49,9 cm), librement inspiré d’un ensemble de Martin Carlin conservé au musée du Louvre, recevait 16 848 €. On pouvait l’accompagner d’une somptueuse Scène de l’Histoire de Joseph, soit une tapisserie d’Audenarde. Elle fut tissée au XVIe siècle, vers 1570, en laine et soie, et provient du château de Bourbon-Busset (382 396 cm). La pièce était à vous contre 9 610 €. 

Arts d’Asie, tapisseries, Haute Époque, sculptures, bronzes, tableaux, mobilier et objets d'art, instruments de musique
samedi 25 février 2023 - 14:30 (CET)
17, avenue du Général-de-Gaulle - 64000 Pau
Carrère & Laborie
Lire les articles liés à la vente
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne