Gazette Drouot logo print

De Courbet à Van Gogh, images de paysans à Ornans

Publié le , par Anne Doridou-Heim

Le musée ornanais invite à se pencher sur la figure du paysan dans la seconde moitié du XIXe, ce siècle qui a vu le réalisme, puis le naturalisme prendre le pouvoir dans la littérature et l’art. Rien de plus logique puisque l’on est ici chez Gustave Courbet, l’une des figures les plus importantes du réalisme pictural français...

George Clausen (1852-1944), Le Retour des glaneuses, 1904, huile sur toile, 92,7 x 122,6 cm,... De Courbet à Van Gogh, images de paysans à Ornans
George Clausen (1852-1944), Le Retour des glaneuses, 1904, huile sur toile, 92,7 122,6 cm, détail, Londres, Tate Collection. © Tate, Londres, Dist. RMN-Grand Palais / Tate Photography

Le musée ornanais invite à se pencher sur la figure du paysan dans la seconde moitié du XIXe, ce siècle qui a vu le réalisme, puis le naturalisme prendre le pouvoir dans la littérature et l’art. Rien de plus logique puisque l’on est ici chez Gustave Courbet, l’une des figures les plus importantes du réalisme pictural français avec Jean-François Millet, qui tous deux avaient des origines rurales. S’ils font de la thématique paysanne une présence centrale de la société de leur époque, bien d’autres vont s’engouffrer dans ce sillon fructueux. Quelques-unes de leurs icônes sont exposées, comme le Retour de la foire ou Les Paysans du Flagey, que le maître d’Ornans avait présenté au Salon de 1851 et qui fit scandale par ses dimensions imposantes (208,5 275 cm), réservées aux scènes historiques ; sans omettre la Bergère avec son troupeau de Jean-François Millet, Les Foins de Jules-Bastien Lepage, La Méridienne, dite aussi La Sieste (d’après Millet), peinture solaire de Vincent Van Gogh, trois tableaux prêtés par le musée d’Orsay. Ou encore des œuvres européennes, les puissantes peintures du Suisse Ernest Biéler notamment, qui témoignent de ce même refus d’idéalisation. Tous insistent sur l’universalité de la figure du paysan et son intemporalité. Il n’est pas question ici d’individualités, mais partout de ce « geste auguste du semeur », célébré par Victor Hugo et élevé par Millet au rang de symbole, de cette même lassitude sous le poids du travail, de ce besoin de repos après l’effort des moissons, autant d’instantanés d’une vie de labeur. Des écrits accompagnent les peintures et les sculptures, donnant la parole à ces anonymes fixés dans leur quotidien. C’est une nouvelle vision de la société qui est affichée, en phase avec un discours politique social assez radical.

Musée Courbet,
1, place Robert-Fernier, Ornans (25), tél. 
: 03 81 86 22 88,
Jusqu’au 16 octobre 2022
www.musee-courbet.fr
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne