Cote : Joaillier au féminin

Le 24 juin 2021, par Sixtine Bénatier

Dès le début du XXe siècle, les femmes intègrent le monde de la joaillerie et ancrent le bijou dans la modernité.

66 395 €
Suzanne Belperron, clip «Fleur», or jaune 18 ct, citrine, diamants jaunes, rubis cabochon, émeraudes gravées, vers 1940, h. 5,8 cm, poids 26,9 g.
Neuilly-sur-Seine, 11 mars 2021. Aguttes OVV.

Le bijou, ornement surtout féminin, a longtemps été créé par les hommes. À la fin du XIXe siècle, les femmes s’affirment dans le domaine des arts et de la mode. L’une des premières à s’imposer dans l’univers masculin de la joaillerie est Suzanne Belperron. En 1920, elle propulse la maison Boivin dans l’esprit contemporain, par son goût précoce pour les volutes, à contre-courant de la tendance art déco de l’époque. Tour à tour, les créatrices et joaillières ancrent les parures dans la modernité. Tone Vigeland, figure de l’avant-garde norvégienne des années 1960 – connue pour son travail du métal –, Victoire de Castellane, au style fleuri intemporel, ou encore depuis une dizaine d’années Lydia Courteille et ses vanités renouent avec leur propre désir de porter des bijoux en s’emparant de leur conception.

Les prix sont indiqués frais compris.


 

1 560 € Line Vautrin (1913-1977), collier «Nœuds» en bronze argenté et émail bleu, monogrammé «LV», vers 1940.Vente en ligne, 24 novembre
1 560 €
Line Vautrin (1913-1977), collier «Nœuds» en bronze argenté et émail bleu, monogrammé «LV», vers 1940.
Vente en ligne, 24 
novembre 2020. Piasa OVV.
25 502 € Cartier, d’après l’«Oiseau en cage» de Jeanne Toussaint (1942), broche «L’Oiseau libéré», 1944,or jaune 18 ct, lapis-lazuli, cora
25 502 €
Cartier, d’après l’«Oiseau en cage» de Jeanne Toussaint (1942), broche «L’Oiseau libéré», 1944,
or jaune 18 
ct, lapis-lazuli, corail côtelé, diamants et saphir, poids 10,1 g.
Drouot, 2 juin 2016. Pierre Bergé & 
Associés OVV.
12 544 €Cartier, d’après un motif créé sous la direction de Jeanne Toussaint (1887-1976), bague en or gris figurant une tête de panthère,
12 544 €
Cartier, d’après un motif créé sous la direction de Jeanne Toussaint (1887-1976), bague en or gris figurant une tête de panthère, diamants, émeraudes et émail noir, 23,9 g.
Drouot, 3 
juin 2020.
Gros & 
Delettrez OVV.

Pour la créatrice française Marie-Hélène de Taillac, « une femme crée ce qu’elle a envie de porter, tandis qu’un homme crée pour parer ».

5 376 € Victoire de Castellane (née en 1962) pour Dior, bague «Diorette», collection «Jardin de Milly-la-Forêt», or gris émaillé polychrom
5 376 €
Victoire de Castellane (née en 1962) pour Dior, bague «Diorette», collection «Jardin de Milly-la-Forêt», or gris émaillé polychrome, diamants, rubis et saphirs, 2009, poids 34,3 g.
Drouot, 8 
décembre 2014. Gros & Delettrez OVV.
500 €Elsa Peretti (1940-2021) pour Tiffany & Co., pendentif «Étoile de mer» en or jaune 18 ct, diam. 5,5 cm, poids 11,1 g.Saint-Cloud, 24 
500 €
Elsa Peretti (1940-2021) pour Tiffany & Co., pendentif «Étoile de mer» en or jaune 18 ct, diam. 5,5 cm, poids 11,1 g.
Saint-Cloud, 24 
mars 2019. Le Floc’h OVV.
12 800 € Suzanne Belperron (1900-1983), bague en calcédoine gravée de godrons et à décor de tourbillon, ornée d’une perle de culture, vers
12 800 €
Suzanne Belperron (1900-1983), bague en calcédoine gravée de godrons et à décor de tourbillon, ornée d’une perle de culture, vers 1937, poids 8,7 g.
Drouot, 4 
juin 2020.Tessier & Sarrou et Associés OVV.




 

Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne